La lettre au Père Noël de Willy et ses amis

La lettre au Père Noël de Willy et ses amis

Pour Willy et ses amis chasseurs des Hauts-de-France*, le massacre des sangliers et des cervidés ça ne suffit pas : pendant le confinement, il leur faut aussi le lièvre, le lapin, le faisan et le pigeon !

Et puis zut, c’est pas tous les jours qu’on écrit au Père Noël : dans un communiqué daté du 2 novembre, les enfants gâtés de la gâchette veulent également s’amuser à dégommer des oiseaux d’eau, pourtant responsables d’aucun dégât : la barge rousse, le bécasseau maubèche, la bécassine des marais, la bécassine sourde, le canard chipeau, le canard colvert, le canard pilet, le canard siffleur, le canard souchet, le chevalier aboyeur, le chevalier arlequin, le chevalier combattant, le chevalier gambette, le courlis cendré, le courlis corlieu, l’eider à duvet, le foulque macroule, le fuligule milouin, le fuligule milouinan, le fuligule morillon, le garrot à l’oeil d’or, le harelde de Miquelon, le huîtrier pie, la macreuse brune, la macreuse noire, la nette rousse, l’oie cendrée, l’oie des moissons, l’oie rieuse, le pluvier argenté, le pluvier doré, la poule d’eau, le râle d’eau, la sarcelle d’été, la sarcelle d’hiver et le vanneau huppé !

Et puis tant que les fusils sont de sortie, pourquoi ne pas continuer à s’acharner contre tous ces êtres indésirables à leurs yeux, classés sur la liste de la mort du Ministère, entendez la fouine, la martre, la belette, le putois, le renard, le corbeau freux, la corneille noire, l’étourneau sansonnet, le geai des chênes, la pie bavarde, le Vison d’Amérique, le ragondin, le rat musqué, le raton laveur, le chien viverrin et la bernache du Canada… Bref, peu importe le Covid et l’état d’urgence sanitaire, les chasseurs réclament la réouverture de tous leurs terrains de jeu !

Et parce qu’il ne faut pas tout zigouiller non plus, pour tuer le temps entre deux massacres, promenade des chiens de sang, nourrissage des appelants et agrainage des sangliers figurent en bonne place sur leur liste de souhaits…

Devant tant d’extravagance, il y a peu de chance que les préfets des départements des Hauts-de-France se plient à toutes leurs envies, mais comptez sur nous pour surveiller de près la publication des différents arrêtés, en particulier celui du Pas-de-Calais (département de Willy Schraen) qui devrait paraître d’ici peu… Si nous devons saisir la justice, nous le ferons !

Dérogations pour les chasseurs : ouvrez l’œil !  

L’ASPAS vous invite à en faire de même dans votre département : notre équipe salariée n’ayant pas les moyens humains pour tout décrypter, nous faisons donc appel à vous, chers sympathisants de la cause animale, pour guetter la mise à jour du recueil des actes administratifs de votre département, et à nous alerter par mail de tout ce qui vous semble exagéré. La ministre Bérangère Abba a beau avoir été claire (« toutes les chasses de loisir sont suspendues »), le lobby chasse n’est pas du genre à se laisser aussi facilement abattre, et une vigilance accrue est de mise.

Vous trouverez ces informations sur le site de votre préfecture, ou sur le site de la Fédération de chasse de votre département. Surveillez également les réseaux sociaux !

Demain mercredi 4 novembre, nous vous communiquerons un mode d’emploi et une adresse e-mail à laquelle vous pourrez nous transmettre ces précieuses informations.

* Fédération régionale des chasseurs des Hauts-de-France, FD des chasseurs de l’Aisne, FD des Chasseurs du Nord, FD des chasseurs de l’Oise, FD des chasseurs du Pas-de-Calais, FD des chasseurs de la Somme  

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]