Chasse : plus d’un accident sur 4 concerne un non-chasseur ! 

Chasse : plus d’un accident sur 4 concerne un non-chasseur ! 

Avec 78 accidents dont 6 mortels et 84 incidents de chasse recensés lors de la saison 2022-2023, les services de l’État se félicitent d’une baisse de l’accidentologie du seul loisir en France qui génère autant de drames et de sentiment d’insécurité chez les non pratiquants… L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) demande toujours une réforme ambitieuse et l’interdiction de la chasse le dimanche.

En 2022-2023, les chasseurs ont blessé des cyclistes, des randonneurs, des ramasseurs de champignons, des promeneurs du dimanche. Ils ont tiré vers des cavalières, sur des chiens et des chats, à travers des caravanes, en direction des maisons, des écoles, des jardins, des voitures… Et comme chaque année, dans leur grande majorité ces méfaits sont survenus le week-end (83 % des accidents* par arme à feu !).

La chasse, qui n’a jamais autant inquiété les Français** et en particulier les ruraux, provoque par ricochet quantité de blessures psychiques, or ces données ne sont jamais prises en compte dans les bilans annuels très froids de l’Office Français de la Biodiversité (OFB). Le dernier en date, rendu public le 23 août 2023, se contente de saluer une baisse du nombre d’accidents mais sans révéler la part de blessés côté non-chasseurs. On nous annonce 78 accidents, soit douze de moins que la saison précédente, mais sur les 78, combien ont impacté des non-chasseurs ?

Selon la veille médiatique tenue par l’ASPAS, les accidents ont concerné au moins 22 personnes étrangères au monde de la chasse, ce qui représente au moins 28% des victimes. Ce chiffre de 22 est un minimum, étant donné que chaque année quantité d’accidents échappent aux radars de la presse. 

Chasser bourré sans savoir viser : toujours possible en France !

Après une précédente saison de chasse une nouvelle fois marquée par des accidents gravissimes, après des mesurettes promises mais non encore appliquées par le gouvernement pour mieux sécuriser la chasse (dont la fameuse appli-gadget), l’ASPAS continue de réclamer haut et fort une réforme ambitieuse qui soit à la hauteur des enjeux d’insécurité posés par ce loisir, à commencer par l’interdiction pure et simple de la chasse le dimanche, comme le demandent 8 Français sur 10 ! 

* 33 % le samedi et 50% le dimanche sur les 48 accidents médiatisés recensés par l’ASPAS

** Selon un sondage IFOP de décembre 2022, 70% des Français ne se sentent pas en sécurité en période de chasse, contre 54% seulement en 2009, et 61% en 2016. Chez les personnes habitant à la campagne, ce chiffre s’élève même à 75%.  

Contact presse : presse@aspas-nature.org 

Photo d’en-tête © R. Holding

Dernières actualités

16.04.2024

Bouquetins du Bargy : du mieux mais des animaux sains toujours menacés d’abattage !

Trois nouveaux arrêtés sont actuellement soumis à consultation publique jusqu’au 25 avril par la préfecture de Haute-Savoie, visant à lutter contre l’enzootie de brucellose au sein des populations de bouquetins sauvages dans les massifs du Bargy et des Aravis. L’ASPAS vous invite à y participer en refusant toute opération visant à abattre des bouquetins potentiellement […]

16.04.2024

La Poste milite en faveur des renards !

De superbes photos de renards dans leur milieu naturel sur des timbres 20g, et un message de sensibilisation sur la place du petit carnivore dans l’écosystème : l’ASPAS ne peut que saluer cette initiative de La Poste, entreprise de service public, qui propose à la vente dès le 3 juin prochain un « collector » à tirage limité* […]

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]