Tirer des corbeaux, un plaisir sportif ?

Tirer des corbeaux, un plaisir sportif ?

Entre tirer sur des cibles en argile et abattre des corbeaux, le champion Éric Delaunay a choisi : il fait les deux ! Une certaine presse agricole s’en réjouit, l’ASPAS le déplore.

En France, la chasse est considérée comme un sport (ce serait même le 3e loisir le plus populaire des Français, selon… la Fédération Nationale des Chasseurs). En vendant des munitions à deux pas des maillots de bain et ballons de foot, la chaîne de magasins Décathlon* contribue d’ailleurs grandement à cette banalisation de la chasse comme activité de détente… Une détente qui tue pourtant chaque année des humains et des millions d’animaux sauvages, sans oublier les nombreux chats, chiens, poules, vaches, ânes, brebis, etc.

Les champions sportifs sont une source d’inspiration pour de nombreux jeunes. Les chasseurs, dont les effectifs sont en baisse continue depuis des années, rêvent d’attirer dans leurs rangs vieillissants ces nouvelles générations afin de pérenniser leurs loisirs mortifères. Hélas pour eux, comme le montrent tous les sondages récents**, les mentalités évoluent vers plus de respect des animaux, et la chasse, même si elle a toujours le soutien des politiques au pouvoir, n’a plus rien de populaire, y compris chez les ruraux (car ce sont bien eux qui en subissent les conséquences).

© Pixabay

Reste qu’une minorité évolue à contre-courant. Parmi les sportifs français qui auraient dû participer cette année aux JO de Tokyo dans la discipline du skeet (tir sportif), Éric Delaunay vient de se faire remarquer dans la presse… agricole ! En effet, on apprend via l’Agriculteur Normand que le champion s’est entraîné dans les champs… en tirant sur des corvidés ! C’est que ce tireur sportif est également… titulaire du permis de chasse, et amateur de cibles vivantes. Et qu’il a accepté l’invitation de « Agri-Chasse-Etourneaux50 », une alliance macabre entre agriculteurs et chasseurs du département de la Manche (un peu comme la fameuse « BACC 87 » dont nous vous avons parlé en 2019…).

Alors, rien d’illégal dira-t-on, les corbeaux, corneilles et pies étant malheureusement classés « susceptibles d’occasionner des dégâts » dans ce département. Mais il nous a semblé important de faire partager l’information autour de nous, afin que chacun se fasse son idée sur les valeurs du sport… et de la chasse. La position de l’ASPAS est claire : STOP aux tirs létaux contre les corvidés ! Que ces tirs soient effectués par un chasseur anonyme ou un champion olympique, c’est pareil : ôter la vie à des oiseaux en pleine période de reproduction est totalement inadmissible ! Les moyens de protection des cultures existent, de même que les techniques d’effarouchement, et leur efficacité a été démontrée. Alors qu’au contraire l’inutilité des tirs est patente au regard des réactions comportementales qu’ils génèrent sur les animaux et leurs colonies.

Alors que nous vivons une crise majeure de la biodiversité, comment peut-on encore tolérer cette souffrance animale injustifiable ?

* L’ASPAS soutient la campagne lancée par Pierre Rigaux pour demander la fermeture des rayons chasse dans les magasins Décathlon : https://www.aspas-nature.org/actualites/decathlon-persiste-a-faire-la-promo-de-la-chasse/

 ** Sondage IFOP de septembre 2016, sondage IFOP de mars 2017

Pour aller plus, suivez les actions de l’association Crow Life, spécifiquement consacrée à la protection des corvidés.

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]