La « BACC87 » : un « Tinder de la mort » entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

05/06/2019

« Opération commando » contre un loup solitaire aux portes de Nîmes, « destruction » d’animaux considérés comme « nuisibles » partout en France pour les activités humaines, et maintenant une « BAC » spéciale contre les corvidés en Haute-VienneAutant de termes martiaux et d’allusions militaires qui paraissent bien extrémistes en 2019, alors que partout s’effondre la biodiversité et que l’urgence est au contraire de protéger ce qui peut encore l’être.

Oui, comme tout animal sauvage en quête de nourriture, les corvidés peuvent provoquer des dégâts dans certaines cultures agricoles. Mais les solutions pour s’en prémunir existent depuis des décennies : filets, épouvantails, tirs d’effarouchement automatiques… Et laisser passer quelques jours entre le labour et la plantation, comme expliqué ici.  Au lieu de ça, agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne préfèrent le massacre : le 23 mai 2019 a été signé une première convention de partenariat portant création de la BACC87 (Brigade d’Action Contre les Corvidés). Le principe ? Une sorte de « Tinder de la mort » pour faciliter la rencontre entre des agriculteurs et des chasseurs, unis autour de la même motivation (inutile*) : détruire des corvidés !

Capture d’écran du site bacc87.fr

Pour cela, un 06 et un 05 sont mis à disposition sur le site dédié  : 06 12 69 31 30 pour l’agriculteur, 05 87 50 41 71 pour le chasseur. Et pour les plus timides, il reste le formulaire de contact disponible ici. Que vous soyez corneille ou corbeau freux, n’hésitez pas à appeler ou à écrire pour diffuser l’amour des oiseaux autour de vous !

* Des études montrent qu’il est tout à fait inutile de vouloir « réguler » ces oiseaux qui assument par ailleurs une fonction écologique importante en mangeant les charognes, les escargots et les souris, en raison du système social des espèces : au printemps, les couples reproducteurs occupent des territoires qui sont défendus contre les autres congénères. Ainsi, les corneilles noires ou corbeaux freux qui sont tués laissent un territoire vide qui sera vite occupé par d’autres individus…