Soutenons Mme Le Troquier et son arrêté contre le déterrage des blaireaux !  

Soutenons Mme Le Troquier et son arrêté contre le déterrage des blaireaux !  

Le 1er juillet prochain, Catherine Le Troquier va plaider la cause des blaireaux devant le Tribunal administratif d’Orléans. Appuyée par l’ASPAS, cette élue avait adopté un arrêté municipal adopté en septembre 2019 pour interdire le déterrage des blaireaux sur la commune de Valaire, en Loir-et-Cher. Soyons nombreux à lui manifester notre soutien !  

Catherine Le Troquier, adhérente ASPAS, est maire du village de Valaire, qui compte moins de 100 habitants. Le 13 septembre 2019, elle a publié un arrêté interdisant la pratique de la vénerie sous terre du blaireau sur tout le territoire de sa commune. Sans surprise, la préfecture du Loir-et-Cher avait ensuite mise en garde l’élue et engagé un recours pour faire annuler son arrêté.

Valaire est situé en Loir-et-Cher, aux portes de la Sologne, un territoire tristement célèbre pour ses grands domaines de chasse privés ; la décision de Mme le Maire avait donc été d’autant plus courageuse. Contrairement aux chasseurs, qui n’avaient fourni aucune sérieuse argumentation pour justifier leur pratique du déterrage de blaireaux dans ce département, l’élue de Valaire a reçu le soutien d’un avocat spécialisé pour renforcer son arrêté avec un argumentaire long de 6 pages !

> Télécharger le communiqué publié par Mme Le Troquier en marge de l’audience du 1er juillet
> La liste des personnalités qui soutiennent son arrêté

Avis aux maires de France !

Vous êtes maire en France, et vous souhaitez vous aussi faire interdire la pratique barbare du déterrage sur votre commune ?

N’hésitez pas à contacter l’ASPAS qui vous accompagnera dans cette démarche. Nous tenons notamment à votre disposition un dossier d’expert qui  fait un point sur cette pratique, et qui surtout donne de solides arguments pour demander son interdiction.

Pour en savoir plus sur vos prérogatives, lisez cet article.

#STOPdéterrage !

Les Français sont à une très grande majorité favorables à l’interdiction du déterrage, et 73% n’imaginaient pas que la vénerie sous terre existait encore, selon un sondage IPSOS de 2018 !

> Des outils pour dire STOP à cette chasse barbare !

Demandez aux côtés de l’ASPAS l’interdiction du déterrage du blaireau, une pratique de chasse barbare et incompatible avec la reconnaissance des animaux comme êtres sensibles.

JE SIGNE LA PETITION

Dernières actualités

19.09.2023

Chasser alcoolisé, c’est toujours autorisé !

A la différence des conducteurs, aucune limite d’alcoolémie chiffrée n’est imposée aux chasseurs qui se promènent avec des armes de guerre entre les mains. Ils peuvent même se permettre un taux 3 fois supérieur ! Annoncée comme l’une des mesures phares du projet de réforme de la chasse en France, l’interdiction totale de l’alcool en […]

18.09.2023

Les ONGs quittent le Groupe National Loup

Ce 18 septembre, les 6 organisations de protection de la nature (WWF, LPO, FNE, Ferus, ASPAS, Humanité & Biodiversité) représentées au Groupe National Loup ont annoncé leur retrait de cette instance consultative, indignées par le contenu déséquilibré du nouveau Plan national d’action (PNA) « Loup et activités d’élevage » présenté par le gouvernement pour la période 2024-2029. Nos organisations regrettent l’absence […]

18.09.2023

La chasse aux loups est ouverte !

L’ASPAS, comme toutes les associations de protection de la nature (APN) présentes, a décidé de quitter ce matin la réunion de présentation du nouveau Plan National d’Action (PNA) Loup, pour ne pas être complice de ces décisions scandaleuses de l’État et de ce très mauvais coup porté à la biodiversité. Après pourtant de nombreux mois […]

17.09.2023

EN IMAGES – Le 1er Havre de Vie Sauvage® a été inauguré à Melle

Dimanche 17 septembre, le tout premier Havre de Vie Sauvage® de France a été inauguré au Moulin de Charzay à Melle (79), en présence des propriétaires, de l’ASPAS, d’élus de la commune et du département ainsi que de l’ancienne ministre de l’Environnement, Delphine Batho. Dans cette oasis constitué de zone humides, bois et prairies, la […]

15.09.2023

Mieux protéger les moutons, c’est mieux protéger les loups !

À l’aube du dévoilement du nouveau Plan national d’actions Loup 2024-2029 prévu ce lundi 18 septembre, l’ASPAS tient à rappeler que seule une bonne protection des troupeaux permettra de réduire les attaques, et que le retour progressif des loups en France est une chance incommensurable pour l’ensemble du Vivant à l’ère de la 6e extinction […]