Safari-chasse dans le Ventoux : il y en a des centaines d’autres en France !

Safari-chasse dans le Ventoux : il y en a des centaines d’autres en France !

Une pétition qui a recueilli plus de 60 000 signatures en quelques jours, des articles de presse publiés sur les sites de BFM, RTL, La Depêche du Midi, Capital… Vous êtes très nombreux à vous indigner contre un “séjour chasse aux chamois” pour gens fortunés sur les versants du Mont Ventoux (Vaucluse), proposé par le tour-opérator Rollet Safaris et expéditions. Prix 3000 euros !

En réalité, des “safaris” de ce type, il y en a tous les jours, partout en France, à l’abri des regards. C’est l’une des révélations de notre enquête “Carnage derrière le grillage” dévoilée en septembre 2019 : on estime à environ 1300 le nombre de parcs et enclos de chasse privés, disséminés un peu partout dans le pays, où des chasseurs payent souvent le prix fort pour venir assouvir leur passion de tuer. La différence avec le safari du Ventoux est que ces animaux sont prisonniers derrière des grillages.

Chaque lieu a sa spécificité (parc d’entraînement de chiens, chasse au grand gibier, chasse à courre…), et selon la configuration (enclos hermétique ou non), la chasse peut s’y pratiquer toute l’année sur des animaux européens, mais aussi exotiques (cerfs Sika…). Et certains s’échappent : dans une enquête de 2012, l’ONCFS estime à 10% le nombre d’évadés en raison de clôtures mal entretenus et du manque de contrôles des services de l’Etat*…

Tous ces parcs d’attraction cynégétiques sont méconnus du grand public car les chasseurs (les bons, les mauvais, on ne sait pas trop !) n’en sont pas très fiers. Et le business est juteux… Au Domaine du Boulay, par exemple (dans le Cher), il faut débourser jusqu’à 1100 euros pour tuer le chevreuil, et 2200 euros pour le daim ! Et à Courtivon, en Côte d’Or, une chasse individuelle à l’approche peut coûter jusqu’à 3500 euros pour un mouflon avec des cornes de 85-89 cm. Ce ne sont que 3 exemples parmi des centaines… En France !

* Comme par hasard, depuis que l’ASPAS est devenue propriétaire d’un ancien enclos de chasse de 250 hectares pour y sauver les animaux détenus en captivité (une des moitiés de “Vercors Vie Sauvage”), les autorités nous ont à l’œil et nous font bien comprendre les risques que nous encourons si la clôture de l’enclos est endommagée et que des animaux s’en échappent… Les chasseurs, quant à eux, nous ont aussi proposé leur “expertise” de surveillance de la clôture – on se demande bien pourquoi !     

STOP à la chasse en enclos !

La chasse d’animaux prisonniers derrière des grillages est une pratique cruelle, non-éthique, écologiquement aberrante… et malgré tout légale en France.

SIGNEZ LA PÉTITION

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]