L’insécurité liée à la chasse arrive devant le Sénat !

L’insécurité liée à la chasse arrive devant le Sénat !

Cela fait des décennies que l’ASPAS alerte le public sur la gravité des accidents de chasse. Enfin, nous sommes entendus : lancée par Un Jour un chasseur, collectif né suite à la mort tragique de Morgan Keane en décembre 2020, la e-pétition « Morts, violences et abus liés à la chasse » a atteint le 11 novembre 2021 les 100 000 signatures nécessaires pour que le Sénat décide d’y donner suite ! L’ASPAS se réjouit que le ras-le-bol des Français et la souffrance des victimes soient enfin pris en considération.

Il a fallu la mort tragique de Morgan Keane le 2 décembre 2020 (tué par un chasseur qui l’a confondu avec un sanglier au fond de son propre jardin…), puis que ce début de saison 2021-2022 fasse d’autres victimes pour que l’impact de la chasse sur les non-chasseurs arrive ENFIN dans le débat de la Chambre haute. Mais sachons méfiance garder : les rares avancées majeures obtenues par le passé ont été rapidement étouffées par le puissant lobby de la chasse… Qu’on se souvienne du mercredi sans chasse de Dominique Voynet, supprimé 3 ans plus tard par Roselyne Bachelot, ministre de l’Écologie sous Nicolas Sarkozy… 20 ans plus tard, les effectifs de chasseurs ont fortement diminué, et heureusement, leurs pratiques sont davantage connues et rejetées par le grand public (déterrage de blaireaux et de renards, élevages de gibier, cochongliers, chasse en enclos, etc.) ; les mentalités évoluent, il y a toujours des raisons d’espérer !

Ce que demande la pétition

La pétition du collectif reprend plusieurs demandes historiques de l’ASPAS, comme le dimanche sans chasse, le contrôle médical et psychologique annuel des chasseurs, l’interdiction de l’alcool, la sécurité autour des habitations, mais se positionne aussi sur le terrain de la réglementation et du suivi des armes de chasses.

Le 9 novembre, soit 2 jours avant que la pétition n’atteigne le seuil des 100 000 signatures, le Sénat a pris les devants pour se saisir de la question, en annonçant la création d’une mission conjointe entre commission des affaires économiques et commission des lois.

L’ASPAS, qui a également recueilli des très nombreux témoignages de victimes de la chasse sous le hashtag #OSEZPARLER soutient l’initiative d’Un jour un chasseur, et invite les sénateurs à s’engager pour la sécurité et une réforme ambitieuse de la pratique de la chasse.

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]