La ville de Fontaine retire 150 hectares à la chasse !

La ville de Fontaine retire 150 hectares à la chasse !

Conseillée à sa demande par le service juridique de l’ASPAS, la nouvelle municipalité de Fontaine (ville située à l’ouest de Grenoble, en Isère), a voté une délibération le 22 mars 2021 pour demander le retrait des terrains communaux du périmètre de chasse de l’ACCA. Les habitants vont désormais pouvoir profiter d’une nature sans fusils, sur un espace boisé grand de 150 hectares connu sous le nom du bois des Vouillants.

Cet écrin de nature est situé à l’ouest de la ville, sur les contreforts du massif du Vercors. Avec ce retrait, fini le « ball-trap » de loisir avec des armes dangereuses, et place – espérons-le – à un projet environnemental plus respectueux de la nature. La zone ne sera toutefois pas exempte de toute chasse, puisque la ville précise que certaines opérations de « régulation » pourront être décidées, exceptionnellement… A suivre.

Maires & chasse : l’ASPAS apporte son soutien aux élus

Suite à son action pendant les municipales de 2020 et grâce à son expertise sur les questions liées au droit de la chasse, l’ASPAS est de plus en plus sollicitée par des élus (écologistes, mais pas que !) souhaitant limiter la chasse sur leur commune, soit pour des raisons de sécurité, soit au nom de leur engagement pour la protection de la nature.

Notre association a ainsi pu venir en aide au maire de Pont-Sainte-Maxence (Oise), pour limiter la chasse à courre, la maire de Valaire (Loir-et-Cher) pour faire interdire le déterrage des blaireaux, ou encore la ville de Montpellier, qui a résilié 2 conventions de mise à disposition de terrains publics pour les associations de chasse (soit environ 80 hectares).

Sur le plan local, les délégués régionaux de l’ASPAS s’investissent également beaucoup pour tenter de faire changer les mentalités, à l’égard par exemple du piégeage des animaux considérés comme « nuisibles », ou les battues administratives décidées parfois par certaines communes sans discernement, souvent sous la pression des chasseurs. C’est le cas par exemple à Saint-Orens-de-Gameville, près de Toulouse, où notre délégué Alain Marek est parvenu à convaincre Mme le maire de retirer son arrêté de régulation des sangliers.

Vous aussi vous souhaitez limiter la chasse sur votre commune ? L’ASPAS met à votre disposition des conseils pratiques (à lire ici). D’ici quelques semaines, un guide juridique beaucoup complet sera édité et mis à disposition des maires.

Dernières actualités

14.06.2024

Pour « L’agriculteur normand », la voiture est « un prédateur du blaireau »…

Humour de très mauvais goût ou incitation implicite au braconnage ?… Relayant la frustration des chasseurs de l’Eure, privés de déterrage de blaireaux ce printemps suite à une récente victoire en justice des associations, le journal L’Agriculteur normand peut sembler encourager à demi-mot, dans un article daté du 12 juin 2024, la destruction de ces […]

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]