La Journée Mondiale des Blaireaux est de retour ce 15 mai !  

La Journée Mondiale des Blaireaux est de retour ce 15 mai !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée Mondiale des Blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès de la première édition en 2022, ces animaux seront de nouveau à l’honneur le 15 mai 2023 et les jours précédents, avec des animations organisées partout à travers le pays dont beaucoup à destination du jeune public. 

Avec sa bouille rayée de noir et blanc, le blaireau européen (Meles meles) est un peu notre panda à nous. Mais que sait-on vraiment de lui ? Quelle place occupe-t-il dans la nature ? Quelles menaces pèsent sur lui ?  

Pour répondre à ces questions, nos associations espèrent interpeller un maximum de personnes, à l’occasion de la deuxième Journée Mondiale des Blaireaux.   

Des blaireaux dans les écoles...

Cette année, comme le 15 mai tombe un lundi jour d’école, nos associations proposons de mettre un accent particulier sur la sensibilisation du jeune public. Plusieurs outils pédagogiques sont à disposition des enseignants qui le souhaitent, comme le kit “J’aime les blaireaux” (ASPAS), la BD de la série Toupoil “La Nuit des Blaireaux“, etc.  

... et partout ailleurs en France

Le lundi 15 mai est la journée officielle, mais de nombreux évènements sont aussi organisés le week-end précédent aux quatre coins de la France, pour les grands et les moins grands. Du désormais traditionnel affût aux blaireaux retransmis sur Internet proposé par Blaireau & Sauvage à la grande « Fête des blaireaux » orchestrée par la délégation ASPAS 35 à Rennes, en passant par des manifestations et actions de tractages sur la place publique dans plusieurs grandes villes, des conférences, projections de films, expositions, jeux, stands, etc., : toutes les animations dans leur diversité ont pour objectif de sensibiliser un maximum de personnes aux mœurs des blaireaux, aux dangers qui les guettent, et aux solutions à privilégier pour cohabiter au mieux avec cette espèce sensible et discrète. 

La face sombre du 15 mai

Ce n’est pas une date choisie au hasard : ce jour-là, chaque année, les chasseurs adeptes de vénerie sous terre peuvent légalement massacrer des familles entières de blaireaux, adultes et blaireautins, directement au terrier, dans les départements qui autorisent encore ce loisir d’un autre temps en plein printemps. Pour cela, comme l’enquête en infiltration de One Voice a permis de le révéler, ils utilisent des pelles, des pioches, des pinces géantes ainsi que des petits chiens introduits dans les galeries souterraines pour mordre et acculer les animaux, avant de les tuer au fusil ou à l’arme blanche… quand ils ne sont pas déjà morts sous terre, déchiquetés vivants par les chiens.    

Interdite dans une majorité de pays voisins, cette chasse violente et source d’atroces souffrances pour les animaux est toujours autorisée en France. Malgré les victoires qui s’accumulent contre la vénerie sous terre devant les tribunaux, et alors que 8 Français sur 10 souhaitent son abolition (sondage IPSOS de 2018), l’État reste totalement sourd à l’attente grandissante des citoyens ; en témoigne l’atterrant rapport du Sénat publié fin mars suite au succès de la pétition citoyenne #StopDeterrage qui a atteint plus de 100.000 signatures en moins de 6 mois.  

* Blaireau & Sauvage, GMHL, Education Ethique Animale, AVES France, One Voice, LPO, Collectif Renard Blaireau, MELES, FNE, LFDA, SFEPM, Un Jour Un Chasseur, AOC

Liens à consulter :  

  • Toutes les infos sur la Journée Mondiale des Blaireaux
  • La carte des évènements organisés en France entre le 13 et le 15 mai

Contact presse ASPAS : presse@aspas-nature.org

Photo d’en-tête : © Fabrice Cahez

Dernier articles de presse

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]