Avant le 16 juillet, dites NON aux tirs de nuit des renards du Loiret !

Avant le 16 juillet, dites NON aux tirs de nuit des renards du Loiret !

> Mise à jour du 13 août 2019 : suite à une forte mobilisation citoyenne avec 99% des participants opposés au projet, le préfet a finalement renoncé à signer l’arrêté ! Bravo à tous ! Lire la synthèse ici 👉 http://bit.ly/2H4gZNT

Avant le 16 juillet 2019 à minuit, participez à la consultation publique concernant le projet d’arrêté de la Préfecture du Loiret qui prévoit l’abattage d’un nombre illimité de renards, par tir de nuit, entre le 22 juillet et le 22 septembre 2019.

Pour participer, écrivez à ddt-seef-consult@loiret.gouv.fr

“Depuis plus de 5 ans des opérations administratives de destruction du renard par tirs de nuit sont pratiquées dans le Loiret par les lieutenants de louveterie, à la demande du Président de la Fédération des chasseurs du Loiret” peut-on lire dans la note de présentation du projet d’arrêté.

Un jour, on lira peut-être, à la place qu’ “à la demande des citoyens français qui comprennent l’inutilité de ces massacres nocturnes, opérés dans le seul but de préserver les futurs trophées de chasse à plume et à poils des chasseurs, des opérations administratives de protection des renards seront mises en œuvre, afin de garantir la bonne santé des écosystèmes dans nos campagnes, une régulation naturelle des rongeurs destructeurs de cultures, et une diminution des cas de maladie de Lyme transmise aux humains par les tiques infectées.”…

Si on veut en arriver là, un jour, il faut continuer inlassablement à dénoncer les fumisteries cynégétiques et, quitte à se répéter sans fin, rappeler le non-sens de ces “destructions” à répétition de notre faune endémique. 

Pour maintenir leur petit loisir morbide, les chasseurs se croient autorisés à contrôler toute la nature et les animaux sauvages qui font la richesse de la biodiversité de notre pays – il est inadmissible que l’Etat continue à soutenir de tels agissements ! 

Pour argumenter vos messages, vous pouvez vous inspirer des arguments listés ici

Attention : les avis comprenant des copier-coller identiques sont considérés comme une seule et même réponse, il est donc indispensable de personnaliser le vôtre ! Veillez à bien répondre au contenu du projet d’arrêté ; tout message déviant du propos sera considéré comme hors-sujet et non pris en compte.

Les renards du Loiret vous remercient pour votre participation !

 

 

 

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…