verite8

Vérité sur la chasse 8/10 : les chasseurs détruisent la biodiversité avec notre argent

16/09/2016

Les chasseurs paient des taxes parce qu’ils prélèvent une partie de notre patrimoine naturel : la faune sauvage, « bien » commun à tous les citoyens. Cet argent parafiscal, comme celui de tout impôt, devrait donc revenir à l’ensemble des contribuables par le biais de l’État. Ça n’est pas tout à fait le cas.

verite8En effet, une proportion conséquente est reversée aux fédérations des chasseurs et à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), établissement public dont le fonctionnement n’est quasiment plus public, mais principalement voué au loisir « chasse ». La trésorerie de la chasse tourne quasiment en circuit fermé, alors que tous les contribuables y injectent de l’argent au travers des subventions reversées par l’État et les collectivités publiques.

La France doit également payer des amendes colossales à cause des dérives de ses chasseurs. Elle a déjà été condamnée, notamment en 1988 par la Cour européenne de justice, pour sa complicité envers le braconnage des bruants ortolans. En 1999, devant la mauvaise foi avérée de la France, une nouvelle condamnation est prononcée, avec cette fois une astreinte de 142 425 € par jour. Tout cela avec une partie de notre argent, deux fois dilapidé : il est perdu à cause de la mauvaise conduite des chasseurs, et il ne servira pas à protéger des espaces sauvages utiles à tous.

Avec un petit million d’effectifs, les chasseurs représentent moins de 2% des citoyens, mais leurs pouvoirs financiers et politiques sont tels qu’ils se comportent trop souvent comme des vandales de la nature… sans concertation, et avec notre argent.