Willy Schraen veut “ouvrir la chasse aux sangliers du 1er janvier au 31 décembre”

Willy Schraen veut “ouvrir la chasse aux sangliers du 1er janvier au 31 décembre”

Le président de la Fédération Nationale des Chasseurs intervenait sur le plateau de l’émission « Pièces à conviction » de France 3, jeudi 16 décembre 2020 à minuit, juste après la diffusion d’un reportage choc sur les sangliers, très à charge contre les chasseurs : « Les sangliers de la discorde, la face cachée d’une invasion ». 

Ce reportage pointe clairement du doigt, et à juste titre, la co-responsabilité des chasseurs dans la prolifération des sangliers en France, avec à l’appui des images de nourrissage et d’élevages clandestins, ainsi que le témoignage de chasseurs qui assument tout à fait de ne pas réaliser les plans de chasse, pour être sûrs d’avoir toujours beaucoup de « gibier » vivant à proposer à leurs actionnaires. Le monde de la chasse, qui se vante d’être celui de « l’écologie en action », est en fait surtout celui du business en actions.

Invité à réagir à cette enquête choc, Willy Schraen, qui s’est retrouvé face au député LREM des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval, a avoué à demi-mot certaines dérives de la chasse (l’existence d’élevages et de lâchers clandestins), et a plusieurs fois martelé qu’il fallait « donner les moyens » aux chasseurs de pouvoir réguler les populations de sangliers, quitte à « ouvrir la chasse du 1er janvier au 31 décembre » !!

En mars dernier, au congrès de la chasse à St Malo, le même Willy avait déclaré devant l’assemblée qu’il était partisan d’un « agrainage dissuasif des sangliers du 1er janvier au 31 décembre » (lire ici)… Donc pour résumer, les chasseurs voudraient jouer les pompiers-pyromanes tous les jours de l’année !

On nage là en plein fantasme, quoique… Souvenez-vous, les chasseurs ont déjà obtenu en 2020 la prolongation de la chasse au sanglier par décret jusqu’au 31 mars (lire ici), peuvent à nouveau les tirer dès le 1er juin, et connaissant les positions clairement pro-chasse du gouvernement actuel (« les chasseurs sont des acteurs de la biodiversité » selon Emmanuel Macron – lire ici), on n’est pas à l’abri de nouveaux cadeaux faits à leur égard à mesure que s’approche la prochaine échéance présidentielle de 2022.

Comptez sur l’indépendance de l’ASPAS pour continuer à dévoiler les faces obscures d’un monde cynégétique bourré de mensonges et de contradictions !

 

Dernières actualités

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]

29.05.2024

L’Ardèche déclare la guerre aux loups !

“La place du loup c’est à Peaugres” (un zoo…), affirme Olivier Amrane*, le président du département de l’Ardèche, qui vient de lancer une campagne d’affichage ouvertement hostile au grand prédateur en partenariat avec la Fédé de chasse 07 et la Chambre d’agriculture… Même Sophie Elizéon, la préfète de l’Ardèche prend position contre le grand canidé, en […]