Encore une victoire pour le renard dans le Grand Est !

Encore une victoire pour le renard dans le Grand Est !

Le tribunal administratif de Nancy vient de donner raison à l’ASPAS. Il a déclaré illégal l’arrêté du 22 décembre 2016 par lequel le préfet de Meurthe-et-Moselle autorisait les tirs de nuit du renard roux pour répondre aux demandes des chasseurs !

Le tribunal a considéré que l’activité de chasse ne pouvait justifier le recours aux mesures exceptionnelles que sont les battues administratives :

« l’encouragement à la réorientation des pratiques de chasse et l’accroissement d’une population faunistique afin de la rendre disponible pour cette activité n’entrent dans aucun des cas pour lesquels les dispositions de l’article L. 427-6 précité du code de l’environnement permettent au préfet d’autoriser des opérations de destruction de spécimens d’espèces non domestiques ».

Il a également retenu que le renard n’apparaissait pas comme le responsable du déclin des populations sauvages, dont la cause est multifactorielle, et principalement due à la dégradation de leur habitat résultant notamment de mauvaises pratiques agricoles :

« la principale cause de la disparition ou de la raréfaction des espèces lièvre et perdrix grise, espèces de plaine, est multifactorielle et tient essentiellement à la dégradation de leurs habitats en raison d’un appauvrissement du milieu en particulier lié à une agriculture de moins en moins diversifiée, utilisant des assolements courts et des rotations rapides, à une recrudescence de plantes qui n’offrent pas de couverts hivernaux, à un usage excessif de la chimie et à la disparition des haies »

Enfin, le juge a suivi l’argumentation de l’ASPAS selon laquelle la nécessité même des tirs de nuit pour atteindre l’objectif avancé de « régulation vulpine » n’était pas démontrée dès lors que les prélèvements de renards dans ce département étaient principalement réalisés par la chasse et le piégeage.

Ce nouveau jugement s’ajoute à ceux déjà obtenus en Moselle, dans l’Aube et les Ardennes. Les préfets utilisent trop souvent leurs pouvoirs pour satisfaire les intérêts particuliers d’un lobby qui s’accapare la nature. L’ASPAS et ses partenaires continueront à dénoncer ces pratiques anti-démocratiques, dévastatrices pour la faune sauvage et sources de souffrances.

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…