Victoire en Savoie : Le renard n’est plus “nuisible” !

Victoire en Savoie : Le renard n’est plus “nuisible” !

renard110Enfin, l’utilité du renard commence à être admise par l’administration : faute de preuves de ses supposés dégâts, l’animal n’est plus classé « nuisible » en Savoie. Une belle avancée saluée par l’ASPAS, qui se bat depuis 30 ans pour faire admettre la réalité. Seule ombre au tableau : l’obstination des chasseurs… et des chasseuses.

C’était déjà le cas en Corse et à Paris, ça l’est maintenant en Savoie : le renard devrait être retiré de la liste des animaux dits « nuisibles ». Ce concept de « nuisibilité » n’a aucune base scientifique, c’est un statut juridique contestable attribué au renard pour prévenir les atteintes à l’un de ces intérêts :

– La santé et la sécurité publiques : or, le renard véhicule moins de maladies que les chats et les chiens domestiques. Il évite la propagation d’épidémies en éliminant des charognes, ainsi que des parasitoses en chassant les rongeurs.
– Les activités agricoles : le renard en est l’un des auxiliaires les plus précieux, car il se nourrit de petits rongeurs qui peuvent abonder dans les cultures.

Renard-ete-411– La flore et la faune : l’impact des prédateurs, renard en tête, est positif. Il régule les populations d’herbivores, donc protège la végétation et participe à l’équilibre naturel.

– La propriété : les dommages que le renard peut causer dans les basses-cours peuvent être aisément évités en adoptant des mesures élémentaires de protection des poulaillers.
 
De plus en plus d’agriculteurs admettent l’impact positif des renards, comme l’indiquent les témoignages qui remontent désormais à l’ASPAS. En revanche, du côté chasseurs, le retrait du renard les prive d’une prolongation de leurs loisirs : ils peuvent détruire les animaux « nuisibles » aussi en dehors des périodes de chasse. D’où leurs prétextes alarmistes pour diaboliser la bête afin de le maintenir dans cette funeste catégorie. En Savoie, leurs arguments ont fait chou blanc : en l’absence de connaissances sur les populations locales de renards et en l’absence d’études fiables sur les atteintes alléguées pour justifier ce classement (prédation sur le gibier de montagne et risque sanitaire), cette espèce ne devrait plus être « nuisible » en Savoie, du 1er juillet 2015 au 30 juin 2018. Une association savoyarde de chasse au féminin, L’Chasse, s’est émue de ce nouveau statut du renard. Comme quoi, finalement, ce n’est pas la testostérone qui empêche d’évoluer, mais bien le fusil.

Dernier articles de presse

09.05.2022

Le 15 Mai, Journée Mondiale des Blaireaux

COMMUNIQUÉ – Pour améliorer les connaissances sur le blaireau et alerter sur la cruauté de la chasse par déterrage, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) consacre une Journée Mondiale à ces petits mammifères injustement persécutés en France. Avec le soutien de nombreuses associations partenaires, des animations sont proposées partout à travers le pays, […]

02.05.2022

Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Communiqué de l’ASPAS, FERUS, Pays de l’Ours-ADET, Comité Écologique Ariégeois, Nature en Occitanie, FIEP, SNPN, Animal Cross. Le Conseil d’Etat vient de censurer l’arrêté ministériel de 2020 autorisant l’effarouchement renforcé des ours dans les Pyrénées. Celui de 2019 a déjà été censuré, et tout laisse penser que celui de 2021 le sera également dans quelques mois. […]

05.04.2022

Cerfs sika échappés : c’est déjà arrivé !

Depuis quelques jours, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) est la cible de critiques alarmistes qui laisseraient entendre qu’elle serait responsable de la disparition prochaine du cerf élaphe dans le Vercors… En cause, l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, un ancien enclos de chasse que l’ASPAS est en train de transformer en Réserve de […]

21.11.2021

Un ours tué ? Cherchez le chasseur…

! MISE À JOUR DU 25 NOVEMBRE 2021 ! L’OURSE A-T-ELLE ÉTÉ ABATTUE DANS UNE RÉSERVE ?! Selon nos informations, le chasseur auteur des coups de feu mortels sur l’ourse samedi dernier était posté 200 mètres à l’intérieur de la Réserve domaniale du Mont Valier, une zone naturelle grande de 9037 hectares “protégée” depuis 1937, […]

29.07.2021

Tirs de nuits de renards dans l’Oise : des arrêtés illégaux retirés face à la pression de nos associations

Le vendredi 23 juillet 2021, à la suite d’un recours gracieux déposé par AVES France et soutenu par l’ASPAS, la préfecture de l’Oise s’est résignée, dans l’urgence, à publier un arrêté de retrait des arrêtés préfectoraux illégaux autorisant des lieutenants de louveterie à réguler le renard.