Victoire de 3 associations contre le déterrage de blaireaux en Saône-et-Loire

Victoire de 3 associations contre le déterrage de blaireaux en Saône-et-Loire

Le 15 mars 2022, le tribunal administratif de Dijon a annulé l’arrêté du Préfet de Saône-et-Loire qui avait autorisé l’ouverture d’une période complémentaire de déterrage des blaireaux entre le 15 mai et le 14 septembre 2020.

 

L’ASPAS, qui n’était pas dans cette procédure mais qui y a apporté son soutien, salue cette nouvelle avancée obtenue par la LPO, One Voice et le Comité départemental de protection de la nature de Saône et Loire ! (plus de détails ici)

 

La décision est très intéressante, en ce que le juge retient notamment le manque de données scientifiques justifiant la pratique du déterrage, et surtout la présence potentielle de petits dans les blaireautières au 15 mai.

 

Le premier tribunal à avoir retenu l’argument de la présence de blaireautins non sevrés au terrier, c’était celui de Poitiers, le 18 novembre 2021 à l’occasion de la victoire de l’ASPAS contre un arrêté similaire dans les Deux-Sèvres.

Rien n’est pour autant gagné pour 2022 !

On se réjouit que cette jurisprudence s’étende à d’autres tribunaux, mais ne lâchons surtout rien, car du déterrage au 15 mai, il y en aura malheureusement encore en 2022… Et peut-être même en Saône-et-Loire : un projet d’arrêté a en effet été mis à la connaissance du public le 3 mars dernier, avant la décision du tribunal de Dijon donc. La raison voudrait que le préfet retire son texte, mais dans le doute, mieux vaut participer massivement à la consultation publique qui court jusqu’au 24 mars ! Pour participer, cliquez ici.   

 

© Photo d’en-tête : Fabrice Cahez

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]