Vérité sur la chasse 10/10 : le lobby chasse impose sa loi aux politiques

Vérité sur la chasse 10/10 : le lobby chasse impose sa loi aux politiques

En cette période pré-électorale, il est important de rappeler à quel point les responsables politiques de tous bords sont à genoux devant le lobby de la chasse, au mépris de la nature et de sa protection, et de la majorité des citoyens, qui sont défavorables à ce loisir brutal (Sondages IFOP ASPAS de juillet 2009 et octobre 2010, sondage du collectif pour le dimanche sans chasse de janvier 2016).

verite10Le plus puissant groupe de l’Assemblée nationale, loin devant les autres est le groupe « Chasse ». En 2016, 115 élus sont membres du groupe chasse, contre 31 au groupe maladie orpheline, 60 au droit de l’enfance et protection de la jeunesse, 40 pour la protection des animaux. De fait, les lois et les arrêtés qui encadrent la chasse vont tous dans le sens de ses adeptes. Quelle que soit la couleur politique du gouvernement en place, les chasseurs reçoivent des « cadeaux » en période électorale. Ce sont en général des allongements des périodes de chasse totalement illégaux.

Puissance financière et politique influente, la chasse paie à prix d’or un lobbyiste professionnel pour faire pression sur les députés et les sénateurs et qui a, selon la Cour des comptes, « des contacts hebdomadaires avec les conseillers du Premier ministre et du président de la République ».

Peu de lobbies disposent d’une telle proximité avec le pouvoir.

À la base, la force de frappe du lobby cynégétique vient d’une organisation non démocratique datant de 1941. L’adhésion obligatoire à la seule fédération des chasseurs permet aux dirigeants non seulement de parler au nom de tous, mais également d’empocher la totalité des droits d’adhésion. Alimentées par cette manne, les fédérations de chasse se sont organisées pour exercer un lobbying très actif qui va de l’élu local aux ministères et à la présidence de la République. Cette position de monopole permet aux chasseurs de faire pression sur des élus surtout soucieux de leur réélection.

Constamment en baisse, les chasseurs ne sont plus qu’un million en France, c’est-à-dire quasiment la moitié du nombre de végétariens. La sensibilité à la souffrance animale évolue, nos rapports à la nature aussi. Seuls, les politiques n’évoluent pas, et sous-estiment le pouvoir électoral des écologistes silencieux. Aimant les actions collectives, l’ASPAS soutient les manifestations, les pétitions et autres pressions initiées ça et là en France pour faire bouger les choses, comme elle le fait avec efficacité depuis plus de 30 ans.

Le combat pour la nature continue !

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]