Un renard, c’est quelqu’un

Un renard, c’est quelqu’un

L’ASPAS est partenaire du beau-livre L’Odyssée du renard, paru cet automne aux éditions de La Salamandre. Un livre militant, richement illustré par les photos exceptionnelles de Laurent Geslin et les écrits de François Moutou, qui veut raconter simplement goupil tel qu’il est vraiment, en tenant pleinement compte des nombreuses études réalisées ces dernières décennies relatives à la biologie, l’écologue ou encore à l’éthologie et qui ne font qu’accentuer davantage la fascination des humains à l’égard de cet animal, le plus malin de nos voisins.
Ci-dessous, nous reproduisons l’avant-propos du livre, rédigé par Marc Giraux, naturaliste et porte-parole de l’ASPAS. 

Enfin, nous commençons à regarder les renards pour ce qu’ils sont, et non avec les préjugés que nous leur mettons sur le poil : ce sont des êtres sensibles et intelligents.
Ils ont leur vie à mener, leurs plaisirs et leurs déplaisirs, leurs craintes et leurs désirs. De plus, nous considérons désormais chacun d’entre eux en tant qu’individu particulier. Quand j’entends un collègue naturaliste annoncer qu’il y a du renard quelque part, j’avoue que ça me choque : un renard, c’est quelqu’un ! Comme le loup et les tous autres, chaque goupil a son caractère et ses spécificités, voire ses petites manies, ce qui le rend d’autant plus touchant et intéressant.

La conjugaison de deux grands talents, François Moutou pour son texte pétri de connaissances, et Laurent Geslin pour ses images rares et saisissantes, nous permet de vivre ici le parcours d’un renard et nous fait prendre conscience de son quotidien.

Lorsque l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) a choisi cet animal comme emblème, voici une quarantaine d’années, c’était gonflé. Pour l’opinion publique, il n’était qu’un voleur de poules enragé qui devait être éliminé. De campagnes de sensibilisation en actions (entre autres pour la vaccination antirabique ou contre l’impitoyable déterrage des
terriers), l’ASPAS a contribué à changer complètement l’image de ce mammifère.

Et ça a marché : aujourd’hui le renard est aimé par la grande majorité. Ne reste plus qu’un bastion d’obstinés, dans la corporation des chasseurs, qui persiste à le classer nuisible, histoire de pouvoir s’amuser à le traquer toute l’année. Gardons espoir : dans ce beau livre comme sur le terrain, nos goupils nous offriront encore longtemps le réjouissant spectacle de leur existence.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…