Un renard, c’est quelqu’un

Un renard, c’est quelqu’un

L’ASPAS est partenaire du beau-livre L’Odyssée du renard, paru cet automne aux éditions de La Salamandre. Un livre militant, richement illustré par les photos exceptionnelles de Laurent Geslin et les écrits de François Moutou, qui veut raconter simplement goupil tel qu’il est vraiment, en tenant pleinement compte des nombreuses études réalisées ces dernières décennies relatives à la biologie, l’écologue ou encore à l’éthologie et qui ne font qu’accentuer davantage la fascination des humains à l’égard de cet animal, le plus malin de nos voisins.
Ci-dessous, nous reproduisons l’avant-propos du livre, rédigé par Marc Giraux, naturaliste et porte-parole de l’ASPAS. 

Enfin, nous commençons à regarder les renards pour ce qu’ils sont, et non avec les préjugés que nous leur mettons sur le poil : ce sont des êtres sensibles et intelligents.
Ils ont leur vie à mener, leurs plaisirs et leurs déplaisirs, leurs craintes et leurs désirs. De plus, nous considérons désormais chacun d’entre eux en tant qu’individu particulier. Quand j’entends un collègue naturaliste annoncer qu’il y a du renard quelque part, j’avoue que ça me choque : un renard, c’est quelqu’un ! Comme le loup et les tous autres, chaque goupil a son caractère et ses spécificités, voire ses petites manies, ce qui le rend d’autant plus touchant et intéressant.

La conjugaison de deux grands talents, François Moutou pour son texte pétri de connaissances, et Laurent Geslin pour ses images rares et saisissantes, nous permet de vivre ici le parcours d’un renard et nous fait prendre conscience de son quotidien.

Lorsque l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) a choisi cet animal comme emblème, voici une quarantaine d’années, c’était gonflé. Pour l’opinion publique, il n’était qu’un voleur de poules enragé qui devait être éliminé. De campagnes de sensibilisation en actions (entre autres pour la vaccination antirabique ou contre l’impitoyable déterrage des
terriers), l’ASPAS a contribué à changer complètement l’image de ce mammifère.

Et ça a marché : aujourd’hui le renard est aimé par la grande majorité. Ne reste plus qu’un bastion d’obstinés, dans la corporation des chasseurs, qui persiste à le classer nuisible, histoire de pouvoir s’amuser à le traquer toute l’année. Gardons espoir : dans ce beau livre comme sur le terrain, nos goupils nous offriront encore longtemps le réjouissant spectacle de leur existence.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]