Un renard, c’est quelqu’un

Un renard, c’est quelqu’un

L’ASPAS est partenaire du beau-livre L’Odyssée du renard, paru cet automne aux éditions de La Salamandre. Un livre militant, richement illustré par les photos exceptionnelles de Laurent Geslin et les écrits de François Moutou, qui veut raconter simplement goupil tel qu’il est vraiment, en tenant pleinement compte des nombreuses études réalisées ces dernières décennies relatives à la biologie, l’écologue ou encore à l’éthologie et qui ne font qu’accentuer davantage la fascination des humains à l’égard de cet animal, le plus malin de nos voisins.
Ci-dessous, nous reproduisons l’avant-propos du livre, rédigé par Marc Giraux, naturaliste et porte-parole de l’ASPAS. 

Enfin, nous commençons à regarder les renards pour ce qu’ils sont, et non avec les préjugés que nous leur mettons sur le poil : ce sont des êtres sensibles et intelligents.
Ils ont leur vie à mener, leurs plaisirs et leurs déplaisirs, leurs craintes et leurs désirs. De plus, nous considérons désormais chacun d’entre eux en tant qu’individu particulier. Quand j’entends un collègue naturaliste annoncer qu’il y a du renard quelque part, j’avoue que ça me choque : un renard, c’est quelqu’un ! Comme le loup et les tous autres, chaque goupil a son caractère et ses spécificités, voire ses petites manies, ce qui le rend d’autant plus touchant et intéressant.

La conjugaison de deux grands talents, François Moutou pour son texte pétri de connaissances, et Laurent Geslin pour ses images rares et saisissantes, nous permet de vivre ici le parcours d’un renard et nous fait prendre conscience de son quotidien.

Lorsque l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) a choisi cet animal comme emblème, voici une quarantaine d’années, c’était gonflé. Pour l’opinion publique, il n’était qu’un voleur de poules enragé qui devait être éliminé. De campagnes de sensibilisation en actions (entre autres pour la vaccination antirabique ou contre l’impitoyable déterrage des
terriers), l’ASPAS a contribué à changer complètement l’image de ce mammifère.

Et ça a marché : aujourd’hui le renard est aimé par la grande majorité. Ne reste plus qu’un bastion d’obstinés, dans la corporation des chasseurs, qui persiste à le classer nuisible, histoire de pouvoir s’amuser à le traquer toute l’année. Gardons espoir : dans ce beau livre comme sur le terrain, nos goupils nous offriront encore longtemps le réjouissant spectacle de leur existence.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]

09.02.2024

“GOUPIL” n°156, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce premier Goupil de l’année 2024, outre un gros dossier central consacré à la chasse et à ses nuisances, vous découvrirez nos dernières actions pour les loups, les ours, les blaireaux, les bouquetins du Bargy, les oiseaux menacés dans les Antilles et bien d’autres espèces encore… Avec, comme d’habitude, vos rubriques juridiques préférées (coin […]