Trophées de la nature ASPAS : Les adhérents plébiscitent un journaliste, mais ne votent pas pour les politiques !

Trophées de la nature ASPAS : Les adhérents plébiscitent un journaliste, mais ne votent pas pour les politiques !

Chaque année, les adhérents de l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) élisent le personnage qu’ils apprécient le plus ou le moins pour leurs actions vis-à-vis de la nature. Positif, le Trophée de Plume 2013 revient à Hervé Kempf, journaliste courageux pour ses prises de position. Delphine Batho et Stéphane Le Foll ont reçu quant à eux le Trophée de Plomb pour leur Plan Loup anti-écologique.

Les adhérents de l’ASPAS ont tenu à saluer les prises de positions journalistiques courageuses et dénonciatrices des atteintes à la biodiversité et à l’environnement d’Hervé Kempf. L’ASPAS a ainsi le plaisir de lui remettre le Trophée de Plume. Journaliste spécialisé depuis des années dans le domaine de l’écologie, Hervé Kempf a démissionné en septembre 2013 du journal Le Monde après quinze ans de collaboration. Motif : « la censure mise en œuvre par ma direction, qui m’a empêché de poursuivre dans ce journal enquêtes et reportages sur le dossier de Notre Dame des Landes ». 

Nombreux ont été les votes dénonçant la politique anti-prédateur et le déplorable Plan loup mis en place par Delphine Batho et Stéphane Le Foll, ex ministre de l’Écologie et ministre actuel de l’Agriculture, lauréats du Trophéede Plomb 2013. Ces membres du Gouvernement n’ont pas hésité a doubler le nombre maximum de loups pouvant être tués chaque année, et prévoient même de l’amplifier régulièrement suivant l’augmentation de la population de loups. Tous les moyens sont mis en œuvre pour atteindre ce plafond annuel avec notamment des “tirs de défense renforcés ».

Cette gestion calamiteuse d’une espèce protégée par des conventions européennes s’apparente à un véritable plan de chasse, comme pour une espèce gibier !

Association libre de toute attache, l’ASPAS est résolument apolitique. Il n’est ici question que de protection de la nature, une cause qui se situe bien au-dessus des choix politiques…
Puisque nos dirigeants engagés pour défendre la nature sont rares, les associations telles que l’ASPAS se doivent de dénoncer les atteintes à la biodiversité, à notre environnement et ce dans l’intérêt de tous.

Les trophées, mis sous cadre, sont envoyés ce jour aux lauréats.

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

08.11.2022

10 victoires contre le déterrage des blaireaux

Depuis le début de l’année 2022, sur les 11 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 10 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Dernière […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]