Trophées ASPAS 2014 : Du plomb pour Estrosi, des lauriers pour Abeille !

Trophées ASPAS 2014 : Du plomb pour Estrosi, des lauriers pour Abeille !

Comme chaque année, les adhérents de l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages) décernent les prix des meilleures et des pires actions pour la nature. La députée du Val-de-Marne, Laurence Abeille, a été saluée pour son courage. Le député maire, Christian Estrosi, hué pour ses mensonges éhontés contre les loups. Et Ségolène Royal, carrément déclarée hors concours.La députée écologiste

tropheesLaurence Abeille, se voit attribuer le trophée de plume, car elle a porté avec courage et conviction les amendements de l’ASPAS relatifs à la loi biodiversité, dont celui sur l’évolution du statut juridique de l’animal, retenu par les commissions développement durable et lois de l’Assemblée nationale. Ce précieux soutien d’une élue, si rare dans les combats pour la protection de la nature, rend les revendications de l’ASPAS encore plus audibles et peut laisser présager des avancées législatives positives pour notre patrimoine naturel.

Les adhérents de l’ASPAS ont été nombreux à déplorer la politique anti-loup et les dérapages fréquents de Christian Estrosi en matière d’écologie. Le député maire de Nice, et… administrateur du Parc National du Mercantour, méprise ouvertement les données scientifiques et la réalité. Prêcheur d’une « impossible cohabitation » entre le pastoralisme et le loup, l’élu diabolise continuellement le prédateur et prétend que celui-ci n’est pas revenu naturellement d’Italie. Estrosi a même inventé une réintroduction de l’animal par des agents de l’État, ses propres fonctionnaires du Parc National du Mercantour ! Pour son aplomb, Estrosi a eu le trophée de plomb.

Mis sous cadre, ces trophées de plume et de plomb sont envoyés ce jour aux heureux lauréats. Ce choix est évidemment apolitique, totalement indépendant de toute pression, et peut viser n’importe qui.

Notons que cette année, la ministre de l’Écologie a d’office été déclarée hors concours, tant ses positions anti-nature ont été nombreuses ! Celle-ci a notamment déclaré que l’ours n’avait pas sa place dans les Pyrénées, et s’apprête à encourager le prosélytisme des chasseurs dans les écoles…

loup-S.Deschamps

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]