Tarn : battues aux daims, chevreuils et mouflons annulées rétroactivement

Tarn : battues aux daims, chevreuils et mouflons annulées rétroactivement

Souvenez-vous, en novembre 2020 : alors que l’état d’urgence sanitaire était décrété partout en France pour lutter contre la 2e vague de l’épidémie du Covid-19, les chasseurs échappaient au confinement pour sortir tuer des animaux sauvages…

Pour dénoncer ces passe-droits, l’ASPAS avait attaqué plusieurs arrêtés préfectoraux en justice, dont celui de la préfète du Tarn, qui autorisait ni plus ni moins la chasse en battue de sangliers, de chevreuils, de cerfs, de mouflons, de daims, de pigeons ramier ainsi que la chasse ou le piégeage de plusieurs espèces classées « susceptibles d’occasionner des dégâts » (renards, corneilles…).  

Le juge des référés a partiellement donné raison à l’ASPAS le 3 décembre 2020, en suspendant en urgence l’arrêté en ce qu’il autorisait l’abattage de mouflons, de daims et de pigeons.  

Le 27 septembre 2021, soit dix mois plus tard, la justice a rendu son verdict sur le fond du texte : l’arrêté préfectoral est annulé en ce qu’il avait autorisé la chasse des chevreuils, des daims et des mouflons. Le montant des dégâts agricoles et sylvicoles attribués à ces espèces étant considéré très faible en comparaison avec ceux des sangliers et des cerfs, le Tribunal a estimé qu’il n’y avait en effet aucune urgence de les chasser pendant le confinement… 

Télécharger le jugement (PDF)

Dernières actualités

14.06.2024

Pour « L’agriculteur normand », la voiture est « un prédateur du blaireau »…

Humour de très mauvais goût ou incitation implicite au braconnage ?… Relayant la frustration des chasseurs de l’Eure, privés de déterrage de blaireaux ce printemps suite à une récente victoire en justice des associations, le journal L’Agriculteur normand peut sembler encourager à demi-mot, dans un article daté du 12 juin 2024, la destruction de ces […]

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]