Sursis pour le loup dans la plaine des Vosges

Sursis pour le loup dans la plaine des Vosges

Fin novembre, Ségolène Royal et Stéphane Le Foll publiaient un arrêté autorisant les préfets des Vosges et de Meurthe et Moselle à ordonner l’abattage du seul loup de la plaine des Vosges, au mépris de la procédure légale et de la démocratie. Vendredi 16 décembre, suite au recours déposé par l’ASPAS, ASPA Vosges, FERUS, Oiseaux Nature, One Voice (membres de CAP Loup) et FLORE 54, le tribunal administratif de Nancy a suspendu en urgence l’arrêté ordonné dès le 1er décembre par les préfets.

loup-lmpUne fois de plus, l’État français se considérait au dessus des lois en autorisant illégalement le tir d’une espèce strictement protégée au niveau européen. En effet, la législation impose la mise en oeuvre de mesures de protection (1) avant d’autoriser les tirs : ici le juge a constaté l’insuffisance des moyens de protection mis en place sur cette zone.

Le tribunal administratif de Nancy avait déjà relevé  cette insuffisance quelques jours plus tôt (2), en annulant à la demande de l’ASPAS, du GEML et de la LPO Lorraine, un « tir de défense » ordonné dans cette zone. Deux autres devraient l’être prochainement si le tribunal suit les conclusions du rapporteur public rendues le même jour.

Le loup des Vosges n’est pas pour autant sorti de l’auberge, 9 « tirs de défense renforcée » continuent de pouvoir être mis en œuvre sur 33 communes de la plaine des Vosges. L’État et les préfets sont acharnés contre le loup mais nos associations sont tout aussi acharnées à le défendre. Face à cette traque forcenée, nous n’aurons de cesse de contester ces tirs, autant injustifiables qu’inutiles, et nous continuerons d’assurer une veille juridique afin de faire respecter les lois de protection de la nature.

Une meilleure cohabitation passe en priorité par une application complète et rigoureuse des mesures de protection des troupeaux, le sacrifice d’un ou plusieurs loups ne règlera en rien cette problématique.

Télécharger l’ordonnance

Voir dans la presse :
Vosges Télévision
Vosges Matin

(1) clôtures, chiens de protection, berger…
(2) Le 6 décembre

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]