Sondage IFOP – Présidentielles : l’ambition des Français en matière de protection de l’environnement et de la nature

Sondage IFOP – Présidentielles : l’ambition des Français en matière de protection de l’environnement et de la nature

Nos huit associations nationales ont fait réaliser un sondage par l’IFOP pour identifier les attentes des Français dans le domaine de la protection de la nature et de la biodiversité.

Nous entendons ainsi alerter les candidats à l’élection présidentielle face à une attente sociétale sans précédent, motivée par une prise de conscience de l’ampleur de l’effondrement de la biodiversité, et par l’urgence à agir. Avant de les questionner quant à leurs intentions sur ces sujets, pourtant essentiels, qui sont pour le moment absents du débat.

Santé, agriculture et alimentation

76% des Français considèrent que la protection de leur santé et la protection de l’environnement sont liées. Dans la même logique, ils sont 81% à être favorables à une interdiction rapide des pesticides dangereux pour la santé ou l’environnement, même si cela doit transformer les méthodes de travail des agriculteurs. Cette opinion se traduit dans les comportements puisque 62% des personnes interrogées seraient disposées à acheter d’avantage d’aliments bio produits dans leur région même s’ils coûtent plus cher et 84% disent être prêts à modifier leur consommation de poisson pour éviter la surpêche et les captures accidentelles d’autres espèces telles que les oiseaux marins ou les dauphins.

Aménagement, éducation et biodiversité

Les Français sont 82% à réclamer qu’une plus grande attention soit portée à la faune et à la flore lors de l’implantation d’infrastructures de transport et d’énergie. 75% d’entre eux sont d’accord pour interdire la chasse de toutes les espèces menacées et considèrent que les grands prédateurs (ours, lynx et loup) ont toute leur place dans notre pays. Le respect de la sensibilité des animaux sauvages doit être pris en compte au même titre que celle des animaux domestiques pour 81% des sondés.

Jusqu’à 90% des Français se déclarent favorables à une augmentation importante du nombre et de la superficie des espaces protégés comme les réserves naturelles, tandis que 74% estiment que l’éducation à la nature et à l’environnement n’est pas suffisamment développée en France aujourd’hui.

 

Contact presse ASPAS : presse@aspas-nature.org

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]