Silencieux pour la chasse : l’ASPAS dégaine

Silencieux pour la chasse : l’ASPAS dégaine

L’ASPAS, forte du soutien de plus de 82 000 personnes, fait parvenir une demande de recours gracieux à M. Hulot pour l’exhorter à adopter une réglementation contraignante limitant les capacités techniques des silencieux autorisés pour la chasse.

Par un arrêté du 2 janvier 2018, le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a autorisé l’utilisation des « modérateurs de sons » ou « silencieux » pour toutes les armes autorisées à la chasse, pour tous les modes de chasse, et pour toutes les espèces gibiers et dites « nuisibles ». L’ASPAS s’est indignée contre cet arrêté qui représente une porte ouverte au braconnage et à l’augmentation de l’insécurité.

Ces dispositifs étaient explicitement et formellement interdits depuis 32 ans, et pour cause. Une arme plus silencieuse, c’est :

  • Permettre le braconnage avec plus de discrétion.
  • Permettre de tuer plus d’animaux.
  • Ne plus permettre aux promeneurs de repérer de loin et d’éviter, pour leur sécurité, les secteurs où des actions de chasse sont en cours.

Selon la note de présentation du projet d’arrêté, cette disposition aurait été adoptée pour la protection de l’audition des chasseurs, qui « rechignent souvent au port des protections auditives. » ! Il est inacceptable que la protection de l’audition des chasseurs qui « rechignent » à porter un casque antibruit, représente un intérêt supérieur à celui de la lutte contre le braconnage, le maintien de la biodiversité et la sécurité publique !

Cet avis est partagé par plus de 82 000 citoyens, qui ont dit « NON aux silencieux sur les armes de chasse ! » en signant notre pétition en quelques semaines.

L’ASPAS a donc envoyé un recours gracieux à M. Hulot, en lui demandant d’adopter une réglementation contraignante, limitant les capacités techniques des silencieux autorisés pour la chasse.

Lire le courrier

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]