Retour vers le futur : les renards épargnés dans le Doubs !

Retour vers le futur : les renards épargnés dans le Doubs !

Grâce à l’action du collectif Renard Doubs*, dont fait partie l’ASPAS, un arrêté préfectoral prévoit la « Suspension des opérations de destruction du renard » dans 117 communes du département du Doubs, jusqu’en juin 2020. Les longues années d’acharnement des associations pour demander la réhabilitation du renard sont enfin en train de porter leurs fruits !

Certes, il va encore falloir du temps administratif avant que les arrêtés en faveur du renard dépassent le langage schizophrénique où l’on peut lire dans un même document que « considérant que le renard est classé susceptible d’occasionner des dégâts » … Il est proposé de « favoriser la prédation exercée sur les campagnols par le renard ». Pour ça, il faudra simplement ajouter le renard (comme toutes les espèces mal-aimées d’ailleurs), à la liste des espèces protégées ! Rêvons un peu, puisque nous sommes dans le présent du futur… Avouez que nous sommes tellement habitués à déchiffrer des textes juridiques et administratifs où il est question de « destruction » de renards, par acte de déterrage, piégeage, tirs de jour comme de nuit, quelle que soit l’époque de l’année, que cet arrêté nous paraît surréaliste / futuriste !

Oui, ce ne sont que 117 villages d’un seul département : cela peut paraître faible rapporté aux 36 000 communes de France, mais d’autres territoires connaissent des actions similaires et c’est une preuve de plus que la prise de conscience à l’égard des renards et de leur utilité pour l’agriculture est grandissante, au niveau local et préfectoral. Un jour (mais là c’est peut-être carrément de la science-fiction !), les renards seront simplement considérés par l’Etat pour ce qu’ils sont pour eux-mêmes, et pas pour les services qu’ils peuvent rendre à la société. Que nos ministres de l’écologie et de l’agriculture en prennent bonne note !

Télécharger l’arrêté (PDF)

*Le collectif Renard Doubs souhaite fédérer toutes les associations qui, d’une manière ou d’une autre, se sentent concernées par les problématiques soulevées par l’écologie du renard. À ce jour, le collectif regroupe 40 structures.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]