Retour vers le futur : les renards épargnés dans le Doubs !

Retour vers le futur : les renards épargnés dans le Doubs !

Grâce à l’action du collectif Renard Doubs*, dont fait partie l’ASPAS, un arrêté préfectoral prévoit la « Suspension des opérations de destruction du renard » dans 117 communes du département du Doubs, jusqu’en juin 2020. Les longues années d’acharnement des associations pour demander la réhabilitation du renard sont enfin en train de porter leurs fruits !

Certes, il va encore falloir du temps administratif avant que les arrêtés en faveur du renard dépassent le langage schizophrénique où l’on peut lire dans un même document que « considérant que le renard est classé susceptible d’occasionner des dégâts » … Il est proposé de « favoriser la prédation exercée sur les campagnols par le renard ». Pour ça, il faudra simplement ajouter le renard (comme toutes les espèces mal-aimées d’ailleurs), à la liste des espèces protégées ! Rêvons un peu, puisque nous sommes dans le présent du futur… Avouez que nous sommes tellement habitués à déchiffrer des textes juridiques et administratifs où il est question de « destruction » de renards, par acte de déterrage, piégeage, tirs de jour comme de nuit, quelle que soit l’époque de l’année, que cet arrêté nous paraît surréaliste / futuriste !

Oui, ce ne sont que 117 villages d’un seul département : cela peut paraître faible rapporté aux 36 000 communes de France, mais d’autres territoires connaissent des actions similaires et c’est une preuve de plus que la prise de conscience à l’égard des renards et de leur utilité pour l’agriculture est grandissante, au niveau local et préfectoral. Un jour (mais là c’est peut-être carrément de la science-fiction !), les renards seront simplement considérés par l’Etat pour ce qu’ils sont pour eux-mêmes, et pas pour les services qu’ils peuvent rendre à la société. Que nos ministres de l’écologie et de l’agriculture en prennent bonne note !

Télécharger l’arrêté (PDF)

*Le collectif Renard Doubs souhaite fédérer toutes les associations qui, d’une manière ou d’une autre, se sentent concernées par les problématiques soulevées par l’écologie du renard. À ce jour, le collectif regroupe 40 structures.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]