Retour vers le futur : les renards épargnés dans le Doubs !

Retour vers le futur : les renards épargnés dans le Doubs !

Grâce à l’action du collectif Renard Doubs*, dont fait partie l’ASPAS, un arrêté préfectoral prévoit la « Suspension des opérations de destruction du renard » dans 117 communes du département du Doubs, jusqu’en juin 2020. Les longues années d’acharnement des associations pour demander la réhabilitation du renard sont enfin en train de porter leurs fruits !

Certes, il va encore falloir du temps administratif avant que les arrêtés en faveur du renard dépassent le langage schizophrénique où l’on peut lire dans un même document que « considérant que le renard est classé susceptible d’occasionner des dégâts » … Il est proposé de « favoriser la prédation exercée sur les campagnols par le renard ». Pour ça, il faudra simplement ajouter le renard (comme toutes les espèces mal-aimées d’ailleurs), à la liste des espèces protégées ! Rêvons un peu, puisque nous sommes dans le présent du futur… Avouez que nous sommes tellement habitués à déchiffrer des textes juridiques et administratifs où il est question de « destruction » de renards, par acte de déterrage, piégeage, tirs de jour comme de nuit, quelle que soit l’époque de l’année, que cet arrêté nous paraît surréaliste / futuriste !

Oui, ce ne sont que 117 villages d’un seul département : cela peut paraître faible rapporté aux 36 000 communes de France, mais d’autres territoires connaissent des actions similaires et c’est une preuve de plus que la prise de conscience à l’égard des renards et de leur utilité pour l’agriculture est grandissante, au niveau local et préfectoral. Un jour (mais là c’est peut-être carrément de la science-fiction !), les renards seront simplement considérés par l’Etat pour ce qu’ils sont pour eux-mêmes, et pas pour les services qu’ils peuvent rendre à la société. Que nos ministres de l’écologie et de l’agriculture en prennent bonne note !

Télécharger l’arrêté (PDF)

*Le collectif Renard Doubs souhaite fédérer toutes les associations qui, d’une manière ou d’une autre, se sentent concernées par les problématiques soulevées par l’écologie du renard. À ce jour, le collectif regroupe 40 structures.

Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

18.05.2022

Dites NON aux effarouchements d’ours !

L’ASPAS appelle toutes les personnes favorables à la protection des ours dans les Pyrénées à participer à la consultation publique avant le 19 mai 2022 sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. Contrairement aux années précédentes, cet arrêté sera sans limitation de durée !  Commencez votre texte par : “Je suis contre l’arrêté autorisant […]

09.05.2022

Engagement Animaux 2022 : CAP sur les Législatives !

30 ONG dont l’ASPAS font appel à votre mobilisation pour engager un maximum de candidats aux élections législatives sur 22 mesures prioritaires pour les animaux. Découvrez les actions proposées aux citoyens pour soutenir la campagne Engagement Animaux 2022 ! https://www.youtube.com/watch?v=sZW8GFCZ-Y4 Les 577 députés élus le 19 juin 2022 auront la responsabilité, dans le cadre de leur mandat, d’améliorer la […]

28.04.2022

Macron II : après la chasse aux voix, la voie aux chasseurs

À l’heure où Emmanuel Macron entame son nouveau mandat de Président, ses liens avec le lobby de la chasse posent question.   Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées…  La lettre du président Macron adressée à Willy Schraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, à quelques jours du premier […]

08.04.2022

Emmanuel Macron : avec vous… les chasseurs !

Police cynégétique, délit d’entrave à la chasse, gestion adaptative des espèces protégées, retour des chasses traditionnelles, dégâts de cochongliers payés avec les impôts des citoyens… Dans une lettre de séduction adressée le 6 avril 2022 à Willy Schraen, le président de la République candidat à sa réélection retourne à la pêche aux voix des chasseurs […]

05.04.2022

Des cerfs sika en liberté en France, une réalité depuis 40 ans !

Début avril, l’ASPAS a fait l’objet de critiques parfois virulentes de la part de chasseurs, suite à l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, dans le Vercors, un ancien enclos de chasse devenu propriété de l’association. Nous nous sommes expliqués sur la situation dans un article publié le 31 mars (à lire ici). D’une extrême mauvaise foi, ces […]