Requins : Recours commun contre l’arrêté du maire

Requins : Recours commun contre l’arrêté du maire

Les associations Sea Shepherd, l’ASPAS et Longitude 181 déposent un recours commun contre l’arrêté du Maire Thierry Robert.

L’escalade et la surenchère sont à l’oeuvre dans les prises de paroles et de positions des différents responsables politiques réunionnais au sujet de la gestion de la crise requin à la Réunion.

Requin tigre © Albert KokÀ partir de concepts basés sur des conjectures nous voyons naître une communication dont les éléments de langages sont : «la nécessaire pêche raisonnée des requins trop nombreux et plus agressifs que par le passé pour un retour à l’équilibre ».

 La député maire de St Leu va jusqu’à qualifier cette espèce d’ « hautement nuisible » pour l’Homme. Ce faisant il décide de façon unilatérale d’organiser une campagne de pêche aux requins bouledogues sur le territoire maritime de sa commune, or ce territoire appartient entièrement à celui de la réserve marine de la réunion (hormis le port de St Leu).

Cet arrêté est empreint d’illégalité sur de nombreux points. Aussi nos associations déposeront dès mardi matin auprès du tribunal administratif de la Réunion un recours en référé suspension. Nous avons entre autre, la ferme intention de demander une réparation pécuniaire conséquente pour chaque requin pêché illégalement dans l’espace protégé de la réserve marine de la Réunion.

Il semble évident que l’argent public que Monsieur Thierry Robert s’apprête à dilapider de manière illégale serait bien mieux employé à améliorer le traitement des eaux usées et pluviales sur sa commune. En effet l’état de délabrement de ses réseaux et les pollutions qu’il provoque régulièrement dans le littoral Saint-Leusien, est sans aucun doute bien plus responsable des accidents entre humains et requins sur cette commune que les requins eux mêmes ou encore que la réserve nationale marine. 

Contacts presse :

Anne Fourier, Océanographe, chargée de mission ASPAS : tél. 06 74 99 40 87
actions@aspas-nature.org

Lamya Essemlali, Présidente Sea Shepherd France : tél. 07 60 26 22 77
contact@seashepherd.fr

François Sarano, Longitude 181 : 06 15 98 56 49 et Patrice Bureau : 06 12 39 68 36
saranofrancois@gmail.fr et patrice.bureau@longitude181.org

Dernier articles de presse

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]

13.02.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

01.02.2024

Insécurité liée à la chasse : l’ASPAS et Un jour un chasseur attaquent l’État pour inaction cynégétique

Le gouvernement n’a pas réagi au recours gracieux envoyé le 10 octobre par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) et le collectif Un Jour Un Chasseur. Celui-ci exigeait l’adoption de mesures nationales fortes pour encadrer de manière plus sécuritaire la pratique de la chasse. Au nom des ruraux et de tous les citoyens […]

31.01.2024

La destruction des “nuisibles” sévèrement critiquée par des scientifiques

Un panel d’experts dénonce l’absence de justification et l’inefficience du massacre annuel de millions d’oiseaux et de mammifères sauvages accusés d’être potentiellement néfastes aux activités humaines. En partenariat avec l’ASPAS et la LPO, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts scientifiques et sociétaux indépendants afin d’émettre un avis sur la […]