RENARD : Annulation des tirs de nuit 2017 dans la Somme

RENARD : Annulation des tirs de nuit 2017 dans la Somme

Le Tribunal administratif d’Amiens annule, dans son jugement n°1702668 du 19 décembre 2019, l’arrêté du préfet de la Somme autorisant les lieutenants de louveterie à réaliser des tirs de nuit de renards pendant 8 mois (du 1er août 2017 au 31 mars 2018) sur tout le département, en considérant que :

4. Il est cependant constant que la population des renards, après avoir augmenté jusqu’en 2010, est désormais stable dans le département de la Somme. Il ne ressort pas des pièces du dossier que les renards menaceraient de manière anormale le petit gibier. Si la fédération départementale des chasseurs a mis en évidence la prédation exercée par le renard sur la faune sauvage, elle estime que ces dommages concernent moins de 1% du montant total des préjudices imputés au renard dans le département. Par ailleurs, il résulte d’un document établi par l’Institut national de la recherche agronomique que la prédation du renard sur la petite faune s’exerce principalement sur des espèces malades et participe ainsi à la régulation sanitaire de la petite faune sauvage. Par ailleurs, la préfète de la Somme ne conteste pas sérieusement les éléments produits par l’ASPAS mettant en doute l’utilité des battues du point de vue sanitaire. Il ressort en effet des pièces du dossier que l’accroissement de la pression sur la population de renard n’en garantit pas une plus grande maîtrise et tend davantage à augmenter la prévalence du virus de l’échinococcose alvéolaire au sein de cette espèce. De même, si le renard fait partie des animaux susceptibles d’être porteurs du virus responsable de la néosporose bovine, il ressort des pièces du dossier qu’il n’en est qu’un porteur secondaire et que sa capacité à transmettre ce virus est débattue. Dès lors, dans les circonstances de l’espèce, en accordant l’autorisation en litige aux lieutenants de louveterie, sans l’assortir des limites et conditions de nature à garantir que la destruction des renards demeure sous son contrôle et conserve un caractère de nécessité, conformément à l’article L. 427-6 du code de l’environnement, le préfet de la Somme a entaché son arrêté d’une erreur d’appréciation au regard des dispositions citées au point 2. L’ASPAS est par suite fondée à soutenir que cet arrêté est entaché d’illégalité.

Télécharger le jugement : RENARD – SOMME – 2017

Dernières actualités

01.07.2022

Voilà 40 ans que l’ASPAS protège les ours !

L’ASPAS est depuis toujours engagée dans la protection des ours, comme le sont d’autres associations avec qui nous faisons souvent front commun. Légaliste, l’ASPAS entend défendre scrupuleusement les intérêts de l’ours brun, espèce protégée par la directive Habitats, qui ne peut être soumise à aucune forme de régulation, et dont la population estimée à 70 individus ne serait […]

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]