Régionales : attention aux chasseurs embusqués sur les listes !

Régionales : attention aux chasseurs embusqués sur les listes !

Les 20 et 27 juin, les Français votent pour élire leurs représentants départementaux et régionaux. L’ASPAS et L214 vous alertent sur la présence de représentants de la chasse sur de nombreuses listes électorales, et pas seulement sur celles auxquelles on s’attend ! 

Comme ce fut déjà le cas il y a 6 ans, de nombreux candidats aux élections régionales et départementales de 2021 font les yeux doux aux chasseurs, malgré un rejet de plus en plus massif de cette pratique par des Français de plus en plus sensibles à la cause animale. Bien structurés, les chasseurs demeurent un groupe social traditionnellement facile à hameçonner, même si leurs effectifs fondent d’année en année : tant qu’ils sont suffisamment nombreux pour influer sur une élection, il suffit de leur dire qu’ils sont indispensables et qu’on va les chouchouter avec des cadeaux comme un radar ornithologique, des frigos géants… ou des postes clés pour les présidents des Fédérations dans les conseils départementaux ou régionaux.

L’un des dangers d’avoir des représentants de la chasse dans les instances publiques, au-delà de l’influence qu’ils peuvent avoir sur la définition des stratégies territoriales, c’est la distribution toute intéressée des subventions publiques. C’est ainsi que dans plusieurs régions (Normandie, Centre, Hauts-de-France ou encore Auvergne-Rhône-Alpes), des associations vraiment écologistes (LPO, FNE, GDEAM, GON…) ont vu leurs aides drastiquement amputées pendant que les Fédérations de chasse, qui se font passer pour de gentils écolos armés, ont été généreusement arrosées…

L’argent distribué au monde de la chasse par des élus bien connus comme Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand a été mis en lumière par des enquêtes publiées dans Médiapart, Médiacités, le Canard Enchaîné et d’autres. L’ASPAS elle-même vous révélait comment Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, avait financé des lâchers de faisans, il y a 2 ans…

Mais revenons-en à 2021 : si vous êtes sensibles à l’urgence de protéger la nature, sans pièges ni fusils, ayez le vote éclairé ces dimanches 20 et 27 juin !

Voici quelques exemples où votre vigilance sera de mise :

  • En Occitanie, l’ancien vice-président de la Fédé de chasse de l’Hérault Max Alliès a rejoint la liste de la présidente sortante Carole Delga (PS) ;
  • En Nouvelle-Aquitaine, le président de la Fédé de Gironde Henri Sabarot figure sur la liste du candidat sortant Alain Rousset (PS) ;
  • En Bourgogne Franche-Comté, le président de la Fédé du Doubs Jean-Maurice Boillon figure sur la liste de Gilles Platret (LR) ;
  • Dans les Pays de la Loire, le président de la Fédé du Maine-et-Loire Philippe Justeau est sur la liste de la présidente sortante Christelle Morançais (LR) ;
  • Dans la région Centre-Val de Loire, Alain Belloy et Jean-Paul Moktar (deux présidents de Fédé de chasse départementales) sont sur la liste de Marc Fesneau (En marche !) ;
  • Dans les Hauts-de-France, ce sont carrément 2 présidents et 1 vice-président de Fédérations départementales de chasseurs sur la liste du candidat sortant Xavier Bertrand (LR) !

Outre les présidents de Fédérations de chasse, il y a de nombreux représentants du Mouvement de la Ruralité, nouveau nom du CPNT (Chasse, Pêche, Nature et Traditions). C’est le cas en Auvergne-Rhône-Alpes, sur la liste du candidat sortant Laurent Wauquiez (LR) ; en Normandie, sur la liste d’Hervé Morin (UDI) ; ou encore dans le Grand Est, sur la liste de Jean Rottner (LR).

>> Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site politique-animaux.fr mis en place par l’association L214

Dernières actualités

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]

29.05.2024

L’Ardèche déclare la guerre aux loups !

“La place du loup c’est à Peaugres” (un zoo…), affirme Olivier Amrane*, le président du département de l’Ardèche, qui vient de lancer une campagne d’affichage ouvertement hostile au grand prédateur en partenariat avec la Fédé de chasse 07 et la Chambre d’agriculture… Même Sophie Elizéon, la préfète de l’Ardèche prend position contre le grand canidé, en […]