Pour Willy Schraen, les safaris-chasse c’est légal, donc c’est bien

Pour Willy Schraen, les safaris-chasse c’est légal, donc c’est bien

Dans l’affaire des gérants du Super U, posant en Afrique devant des animaux morts, Willy le chef des chasseurs se dit “profondément choqué”… Par ces pauvres bêtes ? Bien sûr que non ! Willy est “profondément choqué” depuis que Système U s’est désolidarisé de ses collaborateurs, prétextant que leur loisir est légal. Légal certes, mais indécent. Ça n’est pas un problème pour le roi des chasseurs…

Willy est “profondément choqué que l’on puisse détruire la vie de quelqu’un juste parce que l’on n’accepte pas l’activité légale qu’il pratique“, d’après une interview accordée à la presse ! Et d’annoncer vouloir porter plainte pour discrimination contre Système U… La légalité d’une action serait donc forcément bonne, selon l’homme responsable de plus d’un million de gens armés en France ? Est-il sérieux, Willy ?!

Si toutes les lois étaient bonnes, il n’y aurait plus d’opposition politique, plus de contestations dans les rues, plus d’indignation à l’égard des injustices, plus de progrès humain vers davantage de respect, d’empathie, de tolérance, de justice…

Extrait de la campagne pub “Choose Life” de l’ASPAS, réalisée en 2017, pour dénoncer la chasse-loisir

Cette sortie du patron des chasseurs nous paraît particulièrement grave et révélatrice du décalage total entre le monde de la chasse, toujours autant animé par ses pulsions mortifères, malade de son manque d’empathie, et la société d’aujourd’hui, de plus en plus sensibilisée à l’urgence de protéger la nature et la faune sauvage des effets dévastateurs générés par l’espèce humaine.

Les chasseurs ont donc un patron qui cautionne les safaris-chasse de riches désœuvrés. Le contraire nous aurait étonné bien sûr, mais Willy se tire une balle dans le pied avec sa sortie médiatique, car il tente une fois de plus de justifier l’imposture de la chasse-loisir dans ce pays. En effet, pas besoin d’aller en Afrique pour ramener des trophées de chasse : chaque année, en France, des millions d’animaux sauvages (dont beaucoup de “cocottes” issues de l’élevage) sont massacrés pour ce loisir sanglant !

… et pour la petite histoire, la vie supposée “détruite” des gérants du Super U n’a pas l’air si détruite que celle des animaux d’Afrique qu’ils ont massacré pour leur simple plaisir, puisque selon la presse, les chasseurs vont prochainement ouvrir un McDonald’s à quelques mètres de leur ancienne enseigne.

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]