Ouverture anticipée de la chasse en Isère : Citoyens et associations saisissent la justice !

Ouverture anticipée de la chasse en Isère : Citoyens et associations saisissent la justice !

L’arrêté chasse 2018-2019 du préfet de l’Isère autorise la chasse au sanglier et au cerf Sika tout l’été 2018, et à partir du 1er juin 2019. Le collectif « La Nature sans se faire tirer dessus » et les associations ASPAS, FRAPNA Isère et Mountain Wilderness demandent l’annulation de cet arrêté, et ont déposé un référé-suspension.

La chasse au grand gibier, de par le type d’armes utilisées, est une activité particulièrement risquée. Les balles sont projetées à une vitesse comprise entre 700 à 1040 m/s. À 300 mètres de distance, la vitesse de certaines balles dépasse encore les 750 m/s. Ces balles pénètrent ainsi très profondément dans la chair. Les blessures engendrées par ce type de munition sont très souvent mortelles. Ainsi chaque année à l’automne, les promeneurs, les joggeurs, les randonneurs doivent craindre de croiser le chemin de chasseurs ou la trajectoire de leurs tirs. Même en l’absence d’accident, les coups de feu à quelques dizaines, centaines de mètres sont une source de stress, ou de renoncement à profiter de la nature.

Il en sera désormais ainsi même l’été, en pleine période touristique et au moment où les longues journées permettent à ceux qui ne sont pas en vacances de profiter de la nature tôt le matin ou en fin d’après-midi.

Par ailleurs, cette décision va avoir pour effet de fortement déranger des espèces dont la progéniture n’a pas encore atteint l’âge adulte lors de cette période. La chasse est une des activités de pleine nature qui occasionnent le plus de dérangements de la faune.

En autorisant la réalisation de battues, de décantonnements et en banalisant la chasse à l’approche ou à l’affût du sanglier lors de la période estivale, sur l’ensemble du territoire du département de l’Isère, le Préfet expose les usagers de la nature à un danger certain et abaisse le niveau de protection de l’environnement. Cet acte, pris notamment en violation du dispositif dérogatoire établi par les textes, est manifestement illégal.

Le collectif « La Nature sans se faire tirer dessus » et les associations ASPAS, FRAPNA Isère et Mountain Wilderness demandent donc l’annulation de cet arrêté, et sa suspension dans les plus brefs délais.

L’audience de référé aura lieu le 31 juillet à 14h au TA de Grenoble.

Dernier articles de presse

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]