Opposez-vous à la chasse anticipée du canard colvert

Opposez-vous à la chasse anticipée du canard colvert

Le ministère en charge de la chasse soumet à la consultation du public un projet d’arrêté autorisant la chasse anticipée du canard colvert dans certaines communes de Gironde. Jusqu’à maintenant, les initiatives des chasseurs visant à chasser toujours plus tôt ont été freinées par les associations de protection de la nature. Mais ce projet est une nouvelle tentative, qui utilise la crise climatique pour justifier des tirs en plein été.

Le projet d’arrêté est consultable ICI et sa présentation ICI.
Envoyez votre avis via le formulaire proposé ICI (en bas de la page).
Il y a urgence : la consultation est ouverte jusqu’au 30 juillet 2016 inclus.

Conformément à la directive « Oiseaux », la chasse du gibier d’eau est autorisée en dehors de la période de dépendance des jeunes oiseaux.

Pour le canard colvert, cette date est fixée au 1er jour de la 3ème décade d’août, date à laquelle les oisillons ont quitté le nid et pris leur envol.

Anas platyrhynchos-Canards colvertsPar dérogation, ce projet d’arrêté prévoit d’ouvrir la chasse du canard colvert dans certaines communes de Gironde le 1er samedi d’août, soit environ deux semaines avant l’ouverture générale de sa chasse !

L’ASPAS s’oppose à cette décision car :

  • Le Conseil d’État a déjà eu l’occasion de reconnaître l’illégalité de cette chasse anticipée, contraire aux dispositions européennes.
  • Les nouvelles études ont été réalisées par la fédération des chasseurs de la Gironde, qui n’est évidemment pas objective, sans qu’aucune association de protection de la nature n’ait été sollicitée.
  • Ces tirs vont inévitablement perturber d’autres espèces, parfois protégées, en pleine période de reproduction ou de dépendance des jeunes.
  • Les dates d’envol seraient plus précoces en raison du réchauffement climatique. En plus de subir un dérèglement climatique inédit en termes d’ampleur et dont les conséquences pour la faune sont encore méconnues, ces oiseaux devront subir davantage de coups de fusil.
  • Les colverts et les autres anatidés sont en mue en été, ce qui amoindrit voire annule pour un temps leurs capacités de vol, donc leur réactivité de fuite.

Très à l’écoute du lobby chasse, le ministère ne cesse de multiplier les dérogations à la date d’ouverture générale de la chasse des oiseaux d’eau.

Cette décision ne vise qu’à satisfaire les chasseurs de gibier d’eau au détriment de l’intérêt général lié à la protection du patrimoine naturel et de la sécurité publique.

La faune sauvage et l’ASPAS comptent sur votre mobilisation.
Merci d’avance pour votre participation.
L’équipe de l’ASPAS

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]