On recrute sur le Bargy : bouquetins recherchent témoins

On recrute sur le Bargy : bouquetins recherchent témoins

bouquetin-110Les bouquetins du Bargy sont la cible du préfet de la Haute-Savoie depuis 2013, quand un foyer de brucellose a été identifié dans la harde présente sur ce massif. Cet automne, le préfet entend faire abattre plus de 200 bouquetins, dont 2/3 au moins sont sains. Les associations de protection de la nature se mobilisent pour empêcher cet abattage. Nicolas Hulot a saisi la Ministre de l’Écologie d’une demande de médiation environnementale, mais nous ne savons pas encore si cette démarche va aboutir. En revanche, nous savons pertinemment, pour l’avoir vécu à plusieurs reprises, que ce préfet entend mener à terme le travail d’abattage qu’il a entamé il y a deux ans.

Bouquetin-Huguenin-Margand-(209)Tant que le beau temps persiste en montagne, et sauf contrordre de la ministre, le préfet peut à tout moment envoyer les lieutenants de louveterie et inspecteurs de l’environnement sur le Bargy pour y mener les opérations d’abattage.

C’est pourquoi nous avons besoin de témoins, sur place, qui se relayent jusqu’aux premières grosses chutes de neige, afin d’observer et de surveiller le massif, et de nous alerter si quelque chose s’y passe. Prenez bien avec vous appareil-photo et téléphone portable, et sortez en duo, c’est plus prudent.

Nous vous rappelons que tout citoyen est en droit de vérifier ce qu’il se passe sur le terrain, en restant bien entendu dans la légalité, de manière 100% pacifique, y compris si des gendarmes lui demandent de les suivre sans opposer de résistance. Nous ne sommes pas là pour susciter des confrontations, mais pour observer et témoigner.

Merci pour ce que vous pourrez faire.

Contact : legis@aspas-nature.org

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]