NUISIBLES : Annulation du classement 2011/2012 pour les Bouches-du-Rhône

NUISIBLES : Annulation du classement 2011/2012 pour les Bouches-du-Rhône

La Cour administrative d’appel de Marseille a annulé, dans son arrêt n°13MA03401 du 12 mai 2015, le jugement par lequel le Tribunal administratif de Marseille rejetait la demande de l’ASPAS visant l’annulation de l’arrêté du préfet des Bouches-du-Rhône fixant la liste des espèces “nuisibles” dans ce département pour la saison 2011-2012. La Cour annule ainsi le classement de la fouine, de la belette et du putois dans ce département pour la saison 2011-2012 en considérant :

“S’agissant de la belette :
13. Considérant qu’il résulte des comptes rendus de piégeage établis par la fédération départementale des chasseurs des Bouches-du-Rhône que, si 824 belettes ont été capturées en 2005, ce nombre a ensuite nettement diminué pour atteindre 200 animaux en 2009, 208 en 2010 et 243 en 2011 ; qu’ainsi qu’il a été dit au point 7, ces données sont sensiblement supérieures à celles présentées par l’administration à la commission consultative ; que la belette ne peut ainsi être regardée comme constituant une espèce animale répandue de façon significative dans le département des Bouches-du-Rhône à la date de l’arrêté en litige ; que, par ailleurs, la cartographie des déclarations de dégâts soumise par le préfet à la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage ne permet d’identifier ni la nature, ni le montant unitaire ou moyen des dégâts occasionnés ; qu’aucune des 131 déclarations de dégâts pour 2010/2011 versées aux débats par la fédération départementale des chasseurs ne concerne la belette ; que, dès lors, en classant la belette parmi les espèces nuisibles dans l’ensemble du département des Bouches-du-Rhône, le préfet a commis une erreur d’appréciation ;

S’agissant de la fouine :
14. Considérant qu’il résulte des comptes rendus de piégeage que, si 940 fouines ont été capturées en 2005, ce nombre a ensuite nettement diminué pour atteindre 161 animaux en 2008, 317 en en 2009, 345 en en 2010 et 374 en 2011 ; que, comme pour la belette, ces données sont sensiblement supérieures à celles présentées par l’administration à la commission consultative ; que la fouine ne peut ainsi être regardée comme constituant une espèce animale répandue de façon significative dans le département des Bouches-du-Rhône à la date de l’arrêté en litige ; que, par ailleurs, la cartographie des déclarations de dégâts soumise par le préfet à la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage ne permet d’identifier ni la nature, ni le montant unitaire ou moyen des dégâts occasionnés ; que seules quelques unes des 131 déclarations de dégâts pour 2010/2011 versées aux débats par la fédération départementale des chasseurs concernent la fouine, pour des montants minimes ; que, par suite, en classant la fouine parmi les espèces nuisibles dans l’ensemble du département des Bouches-du-Rhône, le préfet a entaché sa décision d’une erreur d’appréciation ;

S’agissant du putois :
15. Considérant qu’il résulte des comptes rendus de piégeage que 191 putois ont été capturés en 2003, 222 en 2007, 72 en 2008, 127 en 2009, 133 en 2010 et 119 en 2011 ; que, dans ces conditions, le putois ne peut pas être regardé comme constituant une espèce animale répandue de façon significative dans le département des Bouches-du-Rhône à la date de l’arrêté en litige ; que, par ailleurs, la cartographie des déclarations de dégâts soumise par le préfet à la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage ne permet d’identifier ni la nature, ni le montant unitaire ou moyen des dégâts occasionnés ; qu’aucune des 131 déclarations de dégâts pour 2010/2011 versées aux débats par la fédération départementale des chasseurs ne concerne le putois ; que, dès lors, en classant le putois parmi les espèces nuisibles sur le territoire de 34 des 119 communes du département des Bouches-du-Rhône, le préfet a commis une erreur d’appréciation ;”

Télécharger le jugement : 1499

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]