Monsieur le Préfet de Haute-Savoie, il n’y a pas « d’extrême urgence » à tuer des bouquetins !

Monsieur le Préfet de Haute-Savoie, il n’y a pas « d’extrême urgence » à tuer des bouquetins !

bouquetin-110La date d’audience du référé suspensif déposé par les associations pour empêcher l’abattage de centaines de bouquetins est enfin connue : ce sera le 19 octobre à 11h au Tribunal Administratif de Grenoble.

D’ici-là, si le préfet de Haute-Savoie déclenche le même genre d’abattage expéditif qu’en octobre 2013, la plupart des bouquetins sains auront été éliminés, ce qui représente environ 300 animaux de tous âges, dont une soixantaine de cabris nés en 2015. Le tribunal sera mis devant le fait accompli, et ce n’est pas acceptable.

bouquetin-R.CollangeSur la base des travaux du groupe d’experts scientifiques réuni par l’ANSES, ainsi que de l’avis du CNPN, nous affirmerons haut et fort au juge qu’il n’y a pas urgence à déclencher un abattage massif et indiscriminé, et que d’autres options existent, qui offrent de meilleures chances de maîtriser à terme la brucellose. Aucun cas n’a été détecté depuis 3 ans, alors que les troupeaux en estive ont cohabité avec les bouquetins à chaque saison, ce qui implique que l’invocation de la crainte et de l’urgence est un argument construit et infondé.

En conséquence, nos associations demandent solennellement au préfet de ne pas devancer l’action de la justice, c’est-à-dire de ne pas ordonner d’abattage indiscriminé dans les semaines qui viennent. Il en va du fonctionnement de nos institutions et de l’impartialité de l’État.

logos

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]