Mayotte : prison ferme pour les braconniers de tortues

Mayotte : prison ferme pour les braconniers de tortues

À Mayotte, île française de l’archipel des Comores, le braconnage des tortues est un fléau. Ce week-end, une opération de police a permis l’arrestation de cinq braconniers qui venaient de capturer une tortue verte de 150 kg, prête à pondre. Hier lundi, ils ont été jugés en comparution immédiate : quatre d’entre eux ont été condamnés à de la prison ferme. L’ASPAS, partie civile, se félicite de cette condamnation réactive et sévère.

Dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 août, lors d’une opération de lutte contre le braconnage sur l’île de Mayotte, cinq individus ont été interpellés par les inspecteurs de l’environnement, du service départemental de l’AFB. Une femelle tortue marine (de l’espèce tortue verte) d’environ 150 kg a été découverte à bord de leur véhicule. Les braconniers étaient armés de plusieurs sabres, d’un couteau et d’une bombe lacrymogène. Hier, lundi 20 août, ils ont été jugés selon la procédure de comparution immédiate. Réactive, l’ASPAS s’était immédiatement portée partie civile.

Des condamnations sévères

  • Six mois de prison ferme, une amende de 1 000 euros, la confiscation du véhicule ayant servi à commettre l’infraction pour le surnommé « Nabhane » (33 ans). Sa demande de dispense de l’inscription de la condamnation au casier judiciaire a été rejetée ; il devait intégrer la fonction publique après avoir réussi le concours de surveillant pénitentiaire.
  • Six mois de prison ferme pour le plus jeune (26 ans).
  • Douze mois de prison ferme avec mandat de dépôt et incarcération à l’issue de l’audience pour le surnommé « Chef Dé » (49 ans) qui fait office de meneur
  • Douze mois de prison ferme pour le « Docteur » (50 ans), qui s’est vanté au cours de l’enquête, d’avoir dépecé toutes les tortues de Mohéli (une des trois îles autonomes qui composent l’archipel des Comores) avant de venir à Mayotte.

La menace de l’extinction

À Mayotte, le lagon est régulièrement fréquenté par deux espèces de tortues marines : la tortue imbriquée et la tortue verte.

« Le braconnage féroce, dont elles sont victimes pour leur carapace ou pour leur viande, engage sérieusement leur avenir, souligne Madline Reynaud, Directrice de l’ASPAS.
Si l’ASPAS  se félicite de ces condamnations réactives et sévères, elle demande à ce que les peines contre les braconniers soient encore plus lourdes pour être réellement dissuasives. »

Dernier articles de presse

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]