Marineland d’Antibes : mort d’un cinquième dauphin

Marineland d’Antibes : mort d’un cinquième dauphin

dauphin110C’est le cinquième cétacé en 16 mois. Le 13 mai 2016, le jeune dauphin Alizé s’est éteint à 24 ans dans un bassin médical du Marineland d’Antibes.
D’après le parc, Alizé souffrait depuis longtemps de problèmes rénaux incurables.
Cela confirme le bien-fondé de la plainte de nos associations.


Après les dauphins Mila-Tami et Éclair morts respectivement en janvier et février 2015, puis Freya, une orque morte en juin 2015 et enfin, l’orque Valentin, morte en octobre 2015 à l’âge de 19 ans, un cinquième cétacé, le dauphin Alizé décède au Parc Marin d’Antibes.

Des conditions de vie déplorables
Alizé souffrait de calculs rénaux, comme tant d’autres dauphins captifs. Selon une étude scientifique (1) « La lithiase urinaire, ou calculs des reins, est très commune parmi les dauphins Tursiops gardés en delphinarium ».
En revanche, il a été démontré qu’en milieu naturel, cette maladie était absente chez les dauphins sauvages (2). En conclusion, les problèmes de santé d’Alizé seraient la conséquence directe de sa vie en captivité.
Ces infections, qu’on pourrait qualifier de nosocomiales, déciment les cétacés à des âges très précoces.

dauphins-captiviteSelon la NOAA (3), aucun dauphin du Marineland n’a jamais pu atteindre l’âge de la vieillesse (60 ans) ni même l’âge moyen (40 ans) des dauphins libres.

Une plainte
Ce nouveau décès nous confirme le bien-fondé de notre plainte déposée devant le Tribunal de grande instance de Grasse le 29 décembre dernier par nos trois associations contre la société Marineland et ses dirigeants pour actes de cruauté et de maltraitance envers les cétacés, défaut de soins et la mise à mort sans nécessité.

(1) Comparison of Nephrolithiasis Prevalence in Two Bottlenose Dolphin Populations, 2013

(2)Étude réalisée dans la Baie de Sarasota, en Floride aux Etats-Unis

(3) National Oceanic and Atmospheric Administration
logos-dauphins

Dernier articles de presse

21.06.2024

L’extrême droite, une menace pour le Vivant

Depuis plus de 40 ans, l’ASPAS se bat sans relâche pour faire reconnaître les droits des animaux sauvages et défendre l’expression de la nature dans toute sa diversité, toutes ses spécificités. Fière de son indépendance financière et politique, qui lui garantit une totale liberté d’action et de ton, l’ASPAS ne peut aujourd’hui rester silencieuse face […]

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]