Loup : l’expérimentation de Ségolène Royal tourne à la boucherie

Loup : l’expérimentation de Ségolène Royal tourne à la boucherie

110loupDeux loups mâles et une jeune femelle ont été tués hier matin par des chasseurs à Aiguines (83), lors d’une battue aux loups organisée dans le cadre d’un arrêté préfectoral du 19 septembre 2014 ordonnant le tir de 3 individus. Ce tableau de chasse sinistre est à compléter par un premier loup abattu le 24 septembre, ce qui porte le total à 4 individus pour 3 autorisés, et place donc les auteurs de ces tirs hors la loi. L’ASPAS porte plainte pour destruction d’espèce protégée.

La destruction illégale de ce loup a pu être connue cette fois-ci, mais pour combien d’autres abattus discrètement par des chasseurs, au cours de ces battues non encadrées par les services de l’État ? Confier la destruction d’une espèce protégée à des chasseurs est totalement irresponsable… Et c’est l’œuvre d’une ministre de l’Écologie !

Loup25-R.CollangeCes tirs de loups réalisés directement par des chasseurs non encadrés sont en effet permis par un arrêté ministériel du 5 août 2014 pris « pour expérimentation » par Ségolène Royal. Cette « expérimentation » de la ministre vient tristement de faire ses preuves : les chasseurs non encadrés sont incapables de respecter leurs obligations, et les battues ne sont pas un mode de chasse permettant d’assurer le respect des limites fixées.

L’ASPAS demande à Mme Ségolène Royal l’abrogation immédiate de son arrêté. 

 

Contact presse : 
Madline Reynaud, directrice de l’ASPAS

Dernier articles de presse

02.06.2023

Justice pour le Vivant : Premier pas vers une condamnation historique de l’Etat

COMMUNIQUÉ Paris, le 1er juin 2023. Ce jeudi s’est tenue l’audience historique du procès Justice pour le Vivant, dans le cadre duquel 5 ONG environnementales attaquent l’Etat pour son inaction face à l’effondrement de la biodiversité. La rapporteure publique a demandé aux juges de condamner l’Etat pour ses carences en matière d’évaluation et de gestion […]

21.05.2023

SONDAGE – Une large majorité de Français veulent en finir avec le classement des animaux « nuisibles »  

Alors que le gouvernement s’apprête à renouveler pour 3 ans la liste des « espèces susceptibles d’occasionner des dégâts » (ESOD), fixée par un arrêté qui autorise le massacre tout au long de l’année d’animaux sensibles tels le renard, la martre des pins ou le corbeau freux, un sondage IFOP commandé par les associations ASPAS, […]

28.04.2023

La Journée Mondiale des Blaireaux est de retour ce 15 mai !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée Mondiale des Blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès de la première […]

31.03.2023

Plan national d’action loup (PNA 2024-2029) : nos associations font des propositions !

Depuis le retour des loups en France, les éleveurs et les bergers des filières ovines et caprines ont adapté progressivement leurs pratiques afin de protéger leurs troupeaux et permettre la coexistence entre l’élevage et la présence d’un grand prédateur. Environ 30 M€ d’aides publiques nationales et européennes ont été affectées chaque année au plan loup […]

31.03.2023

Déterrage de blaireaux au Sénat : l’ASPAS dénonce un rapport atterrant

Plus de 6 mois après avoir obtenu et dépassé les 100 000 signatures citoyennes requises, la pétition contre le déterrage des blaireaux lancée par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a débouché sur un rapport sénatorial pro-chasse, dévoilé le 29 mars. Malgré quelques points encourageants, notre association, forte de nombreuses victoires pour les […]