LOUP : Annulation d’un arrêté de tir de prélèvement renforcé en Isère pour la saison 2016-2017

LOUP : Annulation d’un arrêté de tir de prélèvement renforcé en Isère pour la saison 2016-2017

Le Tribunal administratif de Grenoble, dans son jugement n°1604820 du 24 mai 2018, déclare illégal l’arrêté du 19  août 2016 par lequel le préfet de l’Isère ordonne l’abattage, par tir de prélèvement renforcé, de 3 loups sur les communes de Château-Bernard, Chichilianne, Clelles, Gresse-en-Vercors, Lalley, Le Percy, Saint-Andéol, Saint-Guillaume et Saint-Maurice-en-Trièves :

“8. Considérant que les associations requérantes soutiennent que l’arrêté attaqué a été édicté sans mise en œuvre de tirs de défense préalables par les élevages sis dans le champ géographique de son application ; qu’il ressort des pièces du dossier que le préfet de l’Isère a, par arrêtés du 22 juillet 2015, 30 mai 2016, 2 juin 2016 et 8 juillet 2016, autorisé la mise en œuvre de tirs de défense et de tirs de défense renforcée pour la protection des troupeaux de plusieurs des élevages des zones du Trièves / zone des Balcons Est du Vercors et du Jocou, ces autorisations étant subordonnées, conformément à l’article 22 de l’arrêté du 30 juin 2015, à la tenue de registres précisant notamment les dates, heures et lieux des opérations de tirs de défense réalisées, le nombre de tirs effectués, le comportement du loup à ces occasions ; que toutefois, à elle-seule, la délivrance de telles autorisations ne suffit pas établir que la condition de mise en œuvre préalable de tirs de défense est remplie ; qu’il ne ressort pas des pièces du dossier, parmi lesquelles ne figure aucun des registres susvisés, que les élevages disposant d’une autorisation de pratiquer des tirs de défense ont effectivement réalisé de tels tirs avant que ne soit édicté l’arrêté attaqué ; que dans ces circonstances, les associations requérantes sont fondées à soutenir que cet arrêté méconnaît les dispositions de l’article 27 de l’arrêté interministériel du 30 juin 2015 ;”

Les 3 loups abattus en son application à l’automne 2016 ont donc été illégalement tués…
cf. Communiqué de presse

Télécharger le jugement

Dernières actualités

16.03.2023

Une 2e journée mondiale pour les blaireaux !

Après le succès de la 1re édition, l’ASPAS propose de remettre les blaireaux, les blairelles et les blaireautins à l’honneur, le 15 mai 2023 ! Envie de prendre part à cette 2e Journée Mondiale, placée sous l’angle de la sensibilisation ? Partagez votre évènement via notre formulaire en ligne. Un an après, ils n’ont toujours […]

14.03.2023

Et si vous créiez votre propre réserve naturelle ?

Vous en entendez parler depuis quelque temps déjà… Ils sont enfin là les Havres de Vie Sauvage®, les petits frères de nos grandes Réserves de Vie Sauvages® !   Ce jeudi 9 mars, après avoir longtemps mûri le projet, l’ASPAS lance un nouveau programme de réserves naturelles vraiment naturelles, pour tous les propriétaires fonciers qui veulent garantir à leurs terrains une protection sur le long terme, grâce au dispositif foncier ORE (Obligation réelle […]

07.03.2023

Pas de répit pour les sangliers en mars

Chasser les sangliers jusqu’au 31 mars, c’est possible dans une très large majorité de départements depuis l’entrée en vigueur du décret n°2020-59, publié le 29 janvier 2020… Avec ça et l’ouverture anticipée de la chasse le 1er juin, les sangliers sont donc persécutés par le loisir de la chasse 10 mois sur 12. Et rien […]

03.03.2023

La menace “ESOD” pèse toujours sur le putois…

Le putois d’Europe va mal. Depuis les années 70 sa population est en déclin. En cause : la disparition des zones humides, des haies, l’augmentation des grandes cultures intensives, la densification du réseau routier, entres autres. Mais aussi, en France, le piégeage et la chasse… En juillet 2021, l’ASPAS et d’autres associations ont remporté une […]

23.02.2023

L’ASPAS au Sénat pour défendre les blaireaux

Suite au succès de la pétition contre le déterrage signée par plus de 100 000 citoyens sur le site du Sénat courant 2022, l’ASPAS a pu plaider la cause des blaireaux devant Pierre Cuypers, le sénateur chargé de rendre un rapport sur la question, lors d’une audition organisée le 22 février 2023.   Pour se […]