LOUP : Annulation d’un arrêté de tir de défense en Meurthe et Moselle pour la saison 2015-2016

LOUP : Annulation d’un arrêté de tir de défense en Meurthe et Moselle pour la saison 2015-2016

Le Tribunal administratif de Nancy, dans son jugement n°1600542 du 27 décembre 2016, déclare illégal l’arrêté du 30 décembre 2015 autorisant un éleveur à effectuer des tirs de défense sur les communes d’Aboncourt et Courcelles, en considérant que :

“10. Considérant que pour justifier l’autorisation accordée à un lieutenant de louveterie de réaliser des tirs de défense avec une arme à canon lisse en vue de protéger les troupeaux de M. Lacroix, dont les pâturages sont situés sur des communes qui sont en dehors d’une unité d’action, le préfet de Meurthe-et-Moselle soutient qu’en dépit de l’électrification de tous les parcs où pâturent les brebis, les troupeaux de l’intéressé ont été victimes de deux attaques de loup sur les territoires des communes de Chef-Haut et d’Aboncourt qui ont fait un total de treize victimes ; que, toutefois, il ressort des pièces du dossier que les services de la direction départementale des territoires n’ont constaté que le 4 décembre 2015 que des clôtures électriques, présentant d’ailleurs des configurations variables constituées de deux ou trois fils électriques avec ou sans barbelé électrifié, avaient été mises en place sur l’ensemble des îlots exploités par M. Lacroix, à l’exception cependant de l’îlot n° 1 qui était dépourvu de protection sur environ 500 mètres linéaires ; qu’à cette même date, des filets électriques ont, d’ailleurs, été mis à la disposition de l’éleveur pour achever la mise en place du dispositif de protection de ses ovins ; que ce seul constat ne permet pas d’établir qu’antérieurement au 4 décembre 2015, un dispositif de protection avait été effectivement mis en place par l’éleveur, et notamment sur les îlots où se sont déroulées les attaques du loup les 6 mai et 24 novembre 2015 ; que, dans ces conditions, et en admettant même que les dispositifs installés par M. Lacroix, soient regardés comme étant équivalents aux mesures de protection prévues à l’article 1 de l’arrêté du 19 juin 2009, le préfet de Meurthe-et-Moselle n’établit pas l’absence d’alternative satisfaisante aux tirs de défense pour prévenir des dommages importants aux troupeaux de ce dernier à la date de l’arrêté litigieux ; que, par suite, en autorisant des tirs de défense pour protéger le troupeau de M. Lacroix, le préfet de Meurthe-et-Moselle a méconnu les dispositions précitées”

Télécharger le jugement

Dernières actualités

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]

09.02.2024

“GOUPIL” n°156, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce premier Goupil de l’année 2024, outre un gros dossier central consacré à la chasse et à ses nuisances, vous découvrirez nos dernières actions pour les loups, les ours, les blaireaux, les bouquetins du Bargy, les oiseaux menacés dans les Antilles et bien d’autres espèces encore… Avec, comme d’habitude, vos rubriques juridiques préférées (coin […]