Les trophées de la nature ASPAS 2008

Les trophées de la nature ASPAS 2008

Comme chaque année, l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) a le privilège de décerner les trophées de la nature. Attribués suite aux votes des adhérents de l’association, ces trophées récompensent les efforts de certains en matière de protection de la nature (Trophée de plume) et condamnent les actes écologiquement dommageables d’autres (Trophée de plomb).
 
LE TROPHÉE DE PLOMB 2008 est attribué à Monsieur le curé de Cluny, pour avoir béni les chiens déterreurs lors du scandaleux championnat de vénerie sous terre qui se déroulait en mai dernier sur la commune de Cluny et de ses environs.
Pourtant on aurait pu penser que le rôle d’un homme de religion consiste à prôner la non violence et le respect de la vie. Mais ce fut loin d’en être le cas. En bénissant les chiens des chasseurs, le curé a cautionné une pratique cruelle et barbare détournée en une stupide «compétition sportive». Il a sans doute mal compris St-François d’Assise, remarquable ami des bêtes …
 
Dans un pays où les lois de protection de la nature sont quotidiennement bafouées, certains s’efforcent de défendre efficacement la nature et une écologie responsable.
 
L’ASPAS a ainsi le plaisir de remettre le TROPHÉE DE PLUME 2008 à Jean-Marie Ouary (guide naturaliste) et à tous les bénévoles de l’association Mille-Traces, pour leurs différentes actions en faveur de Canis lupus dans le Vercors, directement mis en cause le 22 août dernier. En application du protocole loup et de l’arrêté ministériel, un arrêté préfectoral de tir de loups a en effet été autorisé dans la Drôme, suite à des attaques sur un troupeau. Cet arrêté a été pris alors que – on le sait maintenant – tous les moyens de protection du troupeau (conditions essentielles pour autoriser un tir) n’avaient pas été réunis… Heureusement, les tirs n’ont pas abouti cette fois-ci ! Encore une injustice envers le grand canidé à cause de la pression des lobbies.
 
Puisque les représentants politiques engagés pour défendre la nature sont rares, les associations telles que l’ASPAS se doivent de dénoncer les atteintes à la biodiversité, à notre environnement et ce dans l’intérêt de tous.
 
Les trophées, mis sous cadre, sont envoyés ce jour aux lauréats.
 
Contact presse : Rémi Collange – chargé de communication
Tél. : 04 75 25 10 00

Dernier articles de presse

09.05.2022

Le 15 Mai, Journée Mondiale des Blaireaux

COMMUNIQUÉ – Pour améliorer les connaissances sur le blaireau et alerter sur la cruauté de la chasse par déterrage, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) consacre une Journée Mondiale à ces petits mammifères injustement persécutés en France. Avec le soutien de nombreuses associations partenaires, des animations sont proposées partout à travers le pays, […]

02.05.2022

Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Communiqué de l’ASPAS, FERUS, Pays de l’Ours-ADET, Comité Écologique Ariégeois, Nature en Occitanie, FIEP, SNPN, Animal Cross. Le Conseil d’Etat vient de censurer l’arrêté ministériel de 2020 autorisant l’effarouchement renforcé des ours dans les Pyrénées. Celui de 2019 a déjà été censuré, et tout laisse penser que celui de 2021 le sera également dans quelques mois. […]

05.04.2022

Cerfs sika échappés : c’est déjà arrivé !

Depuis quelques jours, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) est la cible de critiques alarmistes qui laisseraient entendre qu’elle serait responsable de la disparition prochaine du cerf élaphe dans le Vercors… En cause, l’évasion de quelques cerfs sika de Valfanjouse, un ancien enclos de chasse que l’ASPAS est en train de transformer en Réserve de […]

21.11.2021

Un ours tué ? Cherchez le chasseur…

! MISE À JOUR DU 25 NOVEMBRE 2021 ! L’OURSE A-T-ELLE ÉTÉ ABATTUE DANS UNE RÉSERVE ?! Selon nos informations, le chasseur auteur des coups de feu mortels sur l’ourse samedi dernier était posté 200 mètres à l’intérieur de la Réserve domaniale du Mont Valier, une zone naturelle grande de 9037 hectares “protégée” depuis 1937, […]

29.07.2021

Tirs de nuits de renards dans l’Oise : des arrêtés illégaux retirés face à la pression de nos associations

Le vendredi 23 juillet 2021, à la suite d’un recours gracieux déposé par AVES France et soutenu par l’ASPAS, la préfecture de l’Oise s’est résignée, dans l’urgence, à publier un arrêté de retrait des arrêtés préfectoraux illégaux autorisant des lieutenants de louveterie à réguler le renard.