Les brebis offertes aux prédateurs, les loups offerts aux chasseurs

Les brebis offertes aux prédateurs, les loups offerts aux chasseurs

loup110CJTrop d’éleveurs ne gardent pas leurs troupeaux dans les zones à loups. Résultat : les brebis se font attaquer. En représailles, 24 loups ont été tués depuis juillet 2015, dont 5 ces deux dernières semaines* ! Les préfets continuent de multiplier les arrêtés autorisant l’abattage de cette espèce protégée. Autre résultat : les populations de loups sont désormais en régression.

Officiellement, tuer un loup est une mesure exceptionnelle destinée à protéger des troupeaux « pour lesquels des moyens de protection auraient été inefficaces ». Dans les faits, les mesures de protection minimales ne sont souvent même pas mises en place ! Pourtant, la décision d’abattre un loup est ordonnée.

Autorisée à des milliers de chasseurs, cette chasse aux loups se fait avec des armes dignes de la guerre. Elle est néfaste à notre biodiversité, illégale et inefficace. Pour preuve, nombreux sont les préfets qui ordonnent de nouveaux tirs, seulement quelques jours après avoir abattu un loup sur le même secteur. Pour la première fois depuis leur retour en 1992, les loups sont en régression en France. C’est bien leur éradication qui est programmée.

Aujourd’hui, la Ministre de l’Écologie et les préfets mettent en péril une espèce protégée avec cet abattage massif ! L’ASPAS continuera de prouver l’illégalité des tirs de loups, et d’attaquer en justice ces mesures inadmissibles auprès des Tribunaux afin de faire respecter la loi et la nature.

L’ASPAS en appelle à la responsabilité de la Ministre de l’Écologie et du Président de la République qui devraient être les garants des lois, et des engagements pour la protection de la biodiversité à quelques jours de la COP21.

* Un soixantaine de loups a été légalement abattue depuis 2004.

Dernier articles de presse

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]

27.09.2022

Pétition contre le déterrage au Sénat : nous demandons neutralité et transparence !

Communiqué de presse du 27 septembre 2022 Le 21 septembre, le Sénat a pris acte du succès de la pétition « Pour l’interdiction du déterrage des blaireaux » déposée par l’ASPAS en mars dernier signée par 104 745 citoyens et soutenue par de nombreuses associations. La balle est maintenant dans le camp de la Commission des affaires […]