Les anti-loups ont peur des peluches, pas du ridicule !

Les anti-loups ont peur des peluches, pas du ridicule !

loup110CJLes 27 et 28 mai dans les Hautes-Alpes sur le passage du Giro (tour cycliste d’Italie), nous ressuscitons « Lupo Wolfie », la mascotte de la course. L’objectif : réaffirmer la protection de nos montagnes, des paysans et des loups qui y vivent. Pourquoi ? Parce que des syndicats agricoles ont obtenu le retrait de cette peluche, au motif délirant qu’elle représente un loup !

Les injonctions grotesques de la FDSEA/JA exigeant le retrait d’une peluche seraient restées anecdotiques si elles n’avaient pas été suivies d’effet par des élus, responsables et organisateurs du Giro. Sous la pression d’une poignée d’éleveurs anti-loups menaçant de bloquer la course, les organisateurs ont caché leur mascotte.

En réponse au ridicule de cette prise d’otage qui ne représente pas la réalité du monde paysan ni du monde rural, nous brandissons « Lupo Wolfie » le 27 mai à l’arrivée de l’étape à Risoul et le 28 mai au départ de Guillestre.

wolfieAu lieu de vouloir éradiquer les loups jusqu’aux peluches à leur effigie, les éleveurs anti-loups et les responsables locaux devraient se rappeler que le loup est un animal très populaire, non seulement auprès des Italiens mais aussi des Français puisque plus de 80% de nos concitoyens sont attachés à sa présence*.

Le tourisme est un des plus importants secteurs d’activité économique des Hautes-Alpes, très loin devant l’élevage. Les difficultés que peut rencontrer l’élevage sont réelles, mais les quelques éleveurs anti-loups qui refusent toute cohabitation avec la vie sauvage n’ont pas à dicter leur volonté au reste de la population y compris locale. Des dizaines de milliers de visiteurs annuels dans les Hautes-Alpes sont en quête de montagnes à la nature préservée.

Obéir à quelques éleveurs minoritaires en cachant la mascotte d’une grande manifestation sportive d’ampleur européenne, populaire et touristique porte atteinte à l’image des Hautes-Alpes et de la France.

* Sondage IFOP ASPAS/One Voice, septembre 2013

Dernier articles de presse

21.06.2024

L’extrême droite, une menace pour le Vivant

Depuis plus de 40 ans, l’ASPAS se bat sans relâche pour faire reconnaître les droits des animaux sauvages et défendre l’expression de la nature dans toute sa diversité, toutes ses spécificités. Fière de son indépendance financière et politique, qui lui garantit une totale liberté d’action et de ton, l’ASPAS ne peut aujourd’hui rester silencieuse face […]

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]