2200 bouteilles de rosé pour protéger 16 ha de vie sauvage

2200 bouteilles de rosé pour protéger 16 ha de vie sauvage

Laurent Habrard, vigneron drômois installé en bio, souhaite soutenir le programme des Réserves de Vie Sauvage® de l’ASPAS par les ventes de son vin “Merci Dame Nature”. Un grand merci à lui !

A l’ASPAS, nous pensons que l’humain ne doit pas être placé en opposition avec la nature et qu’il faut avoir confiance dans les dynamiques du vivant partout où l’on peut laisser la faune et la flore s’exprimer librement. Nous soutenons ainsi toutes les initiatives de celles et ceux qui s’engagent pour l’intégration et la préservation de ces dynamiques. Le programme Réserves de Vie Sauvage® constitue l’un des maillons les plus protecteurs de cette immense chaine d’initiatives portées par des acteurs qui refusent l’exploitation des ressources naturelles sans limites, pour prendre en considération toutes les autres formes de vie sur notre planète.

C’est le cas de Laurent Habrard, qui est à la tête d’un domaine viticole situé à Gervans, dans la Drôme. Depuis 2008, les 15 hectares de vigne dont il a hérité sont travaillés dans le respect de l’environnement et des méthodes de production issues de l’agriculture biologique. Aujourd’hui, Laurent est même en train de tenter l’expérience de la biodynamie selon laquelle la Terre doit être considérée comme un “Tout”, comme un être vivant qui suit sa propre évolution. Utiliser cette technique est l’occasion, pour Laurent, de « remercier la Nature pour ce qu’elle nous offre et une demande de pardon pour le tort qui lui est fait pour la production du vin ».

Il fait également en sorte que son exploitation soit plus accueillante pour les oiseaux et les chauves-souris en installant des nichoirs. Ces espèces étant de précieuses auxiliaires de culture pour ses vignes.

La Domaine produit essentiellement du Crozes-HermitageSaint-Joseph et Hermitage. En 2019, Dame-Nature a été particulièrement généreuse puisqu’elle lui a permis de récolter plus de raisin qu’il ne lui en fallait. Il a donc choisi de transformer ce raisin en un vin complètement inédit pour lui, un rosé tiré à 2000 bouteilles !

Plutôt que s’octroyer les bénéfices de ce surplus imprévu, Laurent a choisi de reverser l’ensemble des bénéfices des ventes de son rosé à l’ASPAS pour l’acquisition de nouveaux terrains libres et sauvages, où quiétude et libre évolution sont de mises. C’est sa façon à lui de remercier la nature pour le cadeau qu’elle lui a fait !

Si chaque bouteille trouve acheteur, ce sont 25 000 euros qui seront donnés à l’ASPAS, permettant d’acquérir 16 hectares de terrain.

>> Pour acheter des bouteilles de rosé à partir du mois de juin, rendez-vous sur : laurenthabrard.com/16hadeviesauvage/

16 hectares… et pourquoi pas + !

La surface protégée pourrait être encore plus grande, si nous parvenons à réunir plus de fonds. Outre le vin « Merci Dame Nature ! », vous pouvez participer à la grande aventure des Réserves de Vie Sauvage® par un don classique. Pour cela :

Dernières actualités

16.03.2023

Une 2e journée mondiale pour les blaireaux !

Après le succès de la 1re édition, l’ASPAS propose de remettre les blaireaux, les blairelles et les blaireautins à l’honneur, le 15 mai 2023 ! Envie de prendre part à cette 2e Journée Mondiale, placée sous l’angle de la sensibilisation ? Partagez votre évènement via notre formulaire en ligne. Un an après, ils n’ont toujours […]

14.03.2023

Et si vous créiez votre propre réserve naturelle ?

Vous en entendez parler depuis quelque temps déjà… Ils sont enfin là les Havres de Vie Sauvage®, les petits frères de nos grandes Réserves de Vie Sauvages® !   Ce jeudi 9 mars, après avoir longtemps mûri le projet, l’ASPAS lance un nouveau programme de réserves naturelles vraiment naturelles, pour tous les propriétaires fonciers qui veulent garantir à leurs terrains une protection sur le long terme, grâce au dispositif foncier ORE (Obligation réelle […]

07.03.2023

Pas de répit pour les sangliers en mars

Chasser les sangliers jusqu’au 31 mars, c’est possible dans une très large majorité de départements depuis l’entrée en vigueur du décret n°2020-59, publié le 29 janvier 2020… Avec ça et l’ouverture anticipée de la chasse le 1er juin, les sangliers sont donc persécutés par le loisir de la chasse 10 mois sur 12. Et rien […]

03.03.2023

La menace “ESOD” pèse toujours sur le putois…

Le putois d’Europe va mal. Depuis les années 70 sa population est en déclin. En cause : la disparition des zones humides, des haies, l’augmentation des grandes cultures intensives, la densification du réseau routier, entres autres. Mais aussi, en France, le piégeage et la chasse… En juillet 2021, l’ASPAS et d’autres associations ont remporté une […]

23.02.2023

L’ASPAS au Sénat pour défendre les blaireaux

Suite au succès de la pétition contre le déterrage signée par plus de 100 000 citoyens sur le site du Sénat courant 2022, l’ASPAS a pu plaider la cause des blaireaux devant Pierre Cuypers, le sénateur chargé de rendre un rapport sur la question, lors d’une audition organisée le 22 février 2023.   Pour se […]