2200 bouteilles de rosé pour protéger 16 ha de vie sauvage

2200 bouteilles de rosé pour protéger 16 ha de vie sauvage

Laurent Habrard, vigneron drômois installé en bio, souhaite soutenir le programme des Réserves de Vie Sauvage® de l’ASPAS par les ventes de son vin “Merci Dame Nature”. Un grand merci à lui !

A l’ASPAS, nous pensons que l’humain ne doit pas être placé en opposition avec la nature et qu’il faut avoir confiance dans les dynamiques du vivant partout où l’on peut laisser la faune et la flore s’exprimer librement. Nous soutenons ainsi toutes les initiatives de celles et ceux qui s’engagent pour l’intégration et la préservation de ces dynamiques. Le programme Réserves de Vie Sauvage® constitue l’un des maillons les plus protecteurs de cette immense chaine d’initiatives portées par des acteurs qui refusent l’exploitation des ressources naturelles sans limites, pour prendre en considération toutes les autres formes de vie sur notre planète.

C’est le cas de Laurent Habrard, qui est à la tête d’un domaine viticole situé à Gervans, dans la Drôme. Depuis 2008, les 15 hectares de vigne dont il a hérité sont travaillés dans le respect de l’environnement et des méthodes de production issues de l’agriculture biologique. Aujourd’hui, Laurent est même en train de tenter l’expérience de la biodynamie selon laquelle la Terre doit être considérée comme un “Tout”, comme un être vivant qui suit sa propre évolution. Utiliser cette technique est l’occasion, pour Laurent, de « remercier la Nature pour ce qu’elle nous offre et une demande de pardon pour le tort qui lui est fait pour la production du vin ».

Il fait également en sorte que son exploitation soit plus accueillante pour les oiseaux et les chauves-souris en installant des nichoirs. Ces espèces étant de précieuses auxiliaires de culture pour ses vignes.

La Domaine produit essentiellement du Crozes-HermitageSaint-Joseph et Hermitage. En 2019, Dame-Nature a été particulièrement généreuse puisqu’elle lui a permis de récolter plus de raisin qu’il ne lui en fallait. Il a donc choisi de transformer ce raisin en un vin complètement inédit pour lui, un rosé tiré à 2000 bouteilles !

Plutôt que s’octroyer les bénéfices de ce surplus imprévu, Laurent a choisi de reverser l’ensemble des bénéfices des ventes de son rosé à l’ASPAS pour l’acquisition de nouveaux terrains libres et sauvages, où quiétude et libre évolution sont de mises. C’est sa façon à lui de remercier la nature pour le cadeau qu’elle lui a fait !

Si chaque bouteille trouve acheteur, ce sont 25 000 euros qui seront donnés à l’ASPAS, permettant d’acquérir 16 hectares de terrain.

>> Pour acheter des bouteilles de rosé à partir du mois de juin, rendez-vous sur : laurenthabrard.com/16hadeviesauvage/

16 hectares… et pourquoi pas + !

La surface protégée pourrait être encore plus grande, si nous parvenons à réunir plus de fonds. Outre le vin « Merci Dame Nature ! », vous pouvez participer à la grande aventure des Réserves de Vie Sauvage® par un don classique. Pour cela :

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]