EN IMAGES – Le 1er Havre de Vie Sauvage® a été inauguré à Melle

EN IMAGES – Le 1er Havre de Vie Sauvage® a été inauguré à Melle

Dimanche 17 septembre, le tout premier Havre de Vie Sauvage® de France a été inauguré au Moulin de Charzay à Melle (79), en présence des propriétaires, de l’ASPAS, d’élus de la commune et du département ainsi que de l’ancienne ministre de l’Environnement, Delphine Batho. Dans cette oasis constitué de zone humides, bois et prairies, la nature va désormais pouvoir s’épanouir librement sans intervention humaine pour une durée minimale de 99 ans !

C’est dans la vallée de Berlande, située en zone Natura 2000, que les propriétaires Jacques et Nathalie Debuire se sont engagés à laisser 5 hectares de leur terrain en libre évolution. Ici, les loutres, renards, lamproies ou chevreuils sont libres d’aller et venir sans crainte d’être chassés ou pêchés. Quant aux frênes, chênes ou peupliers, ils ont la rare possibilité de se développer sans risque d’être taillés ou tronçonnés.

Avec la présence de zones humides, de bois et de prairies, c’est toute une biodiversité riche et variée qui bénéficie dans ce lieu inédit du statut de protection forte offerte par le label Havre de Vie Sauvage déposé par l’ASPAS, ainsi que par l’Obligation Réelle Environnementale (ORE), un outil juridique créé en 2016 par la loi pour la reconquête de la biodiversité et qui garantit 99 de tranquillité minimum à la faune et la flore présente en ce lieu. 

Les propriétaires Jacques et Nathalie Debuire ont profité des Journées du Patrimoine 2023 pour inaugurer avec toutes les parties prenantes le tout premier Havre de Vie Sauvage® de France, avec le désir qu’un maximum de personnes puisse découvrir et s’inspirer de leur démarche, afin qu’essaime au-delà de ces 5 hectares l’idée d’une nature libre et sauvage dans laquelle l’humain  cesse d’être un acteur pour endosser son seul costume de spectateur. 

C’est dans cet esprit d’humilité que ce sont enchaînés plusieurs discours remplis d’espoir prononcés tour à tour par le propriétaire, l’ASPAS, le maire de Melle Sylvain Griffault, l’élue au Conseil départemental Séverine Vachon ainsi que Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et ancienne ministre de l’Environnement. Le public a pu ensuite s’aventurer avec discrétion et émerveillement sur l’unique sentier de découverte du Havre de Vie Sauvage®, profitant de l’expertise naturaliste et écologique de quatre membres de DCI environnement, un bureau d’études chargé de faire sur le site des inventaires scientifiques.  

Retour en images sur la journée d'inauguration

Contact presse : presse@aspas-nature.org

Dernières actualités

16.04.2024

Bouquetins du Bargy : du mieux mais des animaux sains toujours menacés d’abattage !

Trois nouveaux arrêtés sont actuellement soumis à consultation publique jusqu’au 25 avril par la préfecture de Haute-Savoie, visant à lutter contre l’enzootie de brucellose au sein des populations de bouquetins sauvages dans les massifs du Bargy et des Aravis. L’ASPAS vous invite à y participer en refusant toute opération visant à abattre des bouquetins potentiellement […]

16.04.2024

La Poste milite en faveur des renards !

De superbes photos de renards dans leur milieu naturel sur des timbres 20g, et un message de sensibilisation sur la place du petit carnivore dans l’écosystème : l’ASPAS ne peut que saluer cette initiative de La Poste, entreprise de service public, qui propose à la vente dès le 3 juin prochain un « collector » à tirage limité* […]

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]