L’ASPAS réveille les préfectures : Stop au piégeage des loutres et des castors

L’ASPAS réveille les préfectures : Stop au piégeage des loutres et des castors

loutre110Les pièges posés dans nos campagnes ne font pas la différence entre les animaux cibles et les espèces protégées. Or, les préfets sont tenus de délimiter des zones sans instrument mortel pour épargner les loutres et les castors. Tous ne le font pas : l’ASPAS leur met la pression…

Les animaux concernés par ces piégeages sont les espèces non autochtones, comme le ragondin et le rat musqué. Ils peuvent être détruits toute l’année sur l’ensemble du territoire par différents instruments de capture, y compris les pièges mortels non sélectifs, ce qui soulève déjà des questions sur la souffrance animale et sur la protection de la nature.

21-août-10-(432)Ces animaux piégeables fréquentent les mêmes milieux naturels que les loutres et les castors, qui sont des espèces strictement protégées par la loi. Pour éviter que ces dernières ne soient victimes de « dégâts collatéraux », les préfets doivent, depuis une réglementation de 2012, délimiter les secteurs où leur présence est avérée et dans lesquels l’utilisation des pièges tuants (de catégorie 2 et 5) est alors interdite.
Trois ans plus tard, de nombreuses préfectures n’ont toujours pas délimité ces zones, alors qu’elles sont connues : La présence des loutres est suivie par des associations naturalistes locales coordonnées par la SFEPM (Société française pour l’étude et la protection des mammifères), et celle des castors est suivie notamment par l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage).

L’ASPAS a donc demandé aux préfets ne l’ayant pas fait de délimiter d’urgence ces zones à préserver. Quelques arrêtés ont d’ores et déjà été adoptés.

_MG_1699Après avoir été menés au seuil de l’extinction, les loutres et les castors d’Europe recolonisent lentement notre pays. Il est inadmissible que ces espèces emblématiques de notre patrimoine naturel soient ainsi menacées par l’apathie de l’administration.

D’autres espèces pâtissent de l’utilisation de ces pièges aveugles, comme le campagnol amphibie, qui malgré son récent statut protégé et sa présence dans les mêmes milieux, ne bénéficie pas de ces restrictions de piégeage.

L’ASPAS demande donc à ce que les maigres mesures de protection des espèces en danger soient réellement mises en œuvre, et mène plus largement campagne contre les pièges tuants dont sont victimes de nombreuses espèces, sauvages et domestiques.

Télécharger le dépliant NON aux pièges tuants !

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]