L’ASPAS partenaire de l’exposition “Du Poil de la bête”

L’ASPAS partenaire de l’exposition “Du Poil de la bête”

De juillet à octobre 2020, une exposition en pleine-nature de 100 photos animalières est librement accessible au grand public, sur la commune Le Haut-du-Tôt dans les Vosges. Il s’agit de la 5e édition des “Sentiers de la photo”, consacrée cette année à des animaux sauvages pas toujours bien acceptés par une partie de la population : les petits et grands carnivores.

Focus spécial sur le loup, le lynx et l’ours

Parmi ces animaux endémiques de France, 3 espèces sont particulièrement mises en avant au long du parcours, via le travail de 3 photographes animaliers :  le loup, par Corentin Esmieu ; le lynx, par Neil Villard ; l’ours, par Jacques Ioset.

Chacun des 3 photographes, à travers leurs images, milite pour un meilleur respect de ces grands prédateurs, qui continuent hélas à être persécutés en 2020 malgré leur statut d’espèce protégée.

Expo collective “De l’ours à la belette”

Qui connaît la Genette commune ? Qui sait faire la différence entre une Fouine et une Martre ? Le peuple des petits carnivores est méconnu et cette situation engendre bien des incompréhensions.

Chassés pour leur fourrure, certains ont échappé de peu à l’extinction tel le Vison d’Europe. Accusés de piller les poulaillers, de transmettre des maladies ou de labourer les sols, ils sont encore aujourd’hui impitoyablement tués. Pourtant ils ont un rôle essentiel dans l’équilibre écologique et la régulation des populations de rongeurs. Pour nourrir sa portée, un couple de renards capture des milliers de mulots chaque année. Chats forestiers, hermines, fouines, martres et blaireaux sont des auxiliaires précieux de l’agriculture.

À travers 40 photographies*, cette exposition collective fait la part belle à ces animaux libres et sauvages de nos campagnes.

L’ASPAS, qui se bat depuis des décennies pour la cause des animaux sauvages considérés comme nuisibles, a choisi d’être partenaire de cette exposition à l’initiative de Vincent Munier. Après les Vosges, elle sera visible au festival de la photographie animalière de Montier-en-Der, auquel participe notre association, du 19 au 22 novembre 2020.

Télécharger le dossier de presse (PDF)

* Les photographes participants à l’expo collective : Matthieu BERRONEAU, Béatrice BOURGEOIS, Teddy BRACARD, Hugo et Nathan BRACONNIER, Joël BRUNET, Jean BRUYÈRE, Fabrice CAHEZ, Johan CHERVAUX, Adrien FAVRE, Patricia HUGUENIN, Hervé JACQMIN, Alain LAURENT, Franck LESUEUR, Bruno-Gilles LIEBGOTT, Thomas MEUNIER, Vincent MUNIER, Laurent NÉDÉLEC, Didier PÉPIN, Marlène PIRAUD, Vincent RANOUX, Serge SORBI, Neil VILLARD

 

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]