L’ASPAS lance une nouvelle campagne : « Protégeons nos amphibiens »

L’ASPAS lance une nouvelle campagne : « Protégeons nos amphibiens »

Comment éviter qu’une mare à grenouilles soit asséchée, à des crapauds de se faire écraser ? Qui alerter ? L’association pour la Protection des Animaux sauvages (ASPAS) et Hyla63 éditent une plaquette de conseils pratiques et lancent une nouvelle campagne : « Protégeons nos amphibiens ». Menée à l’échelle nationale, cette action entend apporter des solutions à la régression de ces animaux.

Les amphibiens sont des insectivores utiles et ils sont protégés par la loi. Pourtant, une espèce sur cinq risque de disparaître de France métropolitaine selon la dernière liste rouge des espèces menacées. Sans une prise de conscience de nos concitoyens et des pouvoirs publics, ces chiffres pourraient doubler dans les années à venir. Les facteurs de déclin des amphibiens sont divers : pollutions des eaux, des sols, de l’atmosphère, destruction de leurs habitats, mortalité sur les routes …

Pour  faire face à ces différentes sources de problèmes, l’ASPAS vient d’éditer une plaquette de sensibilisation intitulée « Comment protéger nos amphibiens, guide pratique pour agir efficacement » en partenariat avec Hyla63, association de protection des amphibiens dans le Puy de Dôme.
Ce petit guide explique les causes du déclin et les menaces qui pèsent sur les amphibiens, le statut et la réglementation liée à ces espèces mais il offre surtout des solutions concrètes pour les aider et les sauver (barrière piège, creusement de mare, qui alerter lorsqu’ils sont victimes de la circulation …). Le « crapauplanning » représente également une menace pour la sécurité des automobilistes.

L’ASPAS met à la disposition de toute personne intéressée ce document gratuit, décrivant les démarches à adopter pour participer à cette campagne. Il contient 2 cartes détachables : une destinée au Président de votre Conseil Général pour l’inviter à pallier les problèmes rencontrés pour les amphibiens dans votre département, et une autre à envoyer à l’ASPAS ou à une association partenaire pour évaluer l’impact de la campagne, car cette action est collective.

Pour obtenir ce document il suffit de contacter l’ASPAS par courrier (ASPAS- BP 505 – 26401 CREST Cedex) en joignant 1 enveloppe A5 (16X23cm) timbrée à 0,90 euros.

Laurent Baffie, fervent défenseur des amphibiens, a accepté d’être le parrain de cette campagne.

Garant par leur présence de la santé de nos écosystèmes naturels et de la biodiversité, il est temps de mieux connaître les amphibiens afin de les protéger !

Ensemble, protégeons nos amphibiens !
 
Contact presse : Rémi Collange – Chargé de communication de l’ASPAS
Tél : 04 75 25 10 00

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]