La tourterelle des bois, espèce menacée, hélas à nouveau chassée…

La tourterelle des bois, espèce menacée, hélas à nouveau chassée…

En 2019, « l’opération tourterelle » ne s’est pas passée comme prévu, et le capitaine Willy l’a bien fait comprendre à ses troupes.  « Ce que je regrette profondément, c’est qu’on n’a que moins de 5000 tourterelles des bois prélevées… On n’en avait que 18 000 à faire, c’est pas bon pour moi dans la discussion ! », révélait-il, lors d’une interview à la chaîne Chassons.com en avril dernier*.

Par « discussion » entendez la pression sur le gouvernement pour qu’on « foute la paix » aux chasseurs et à leur loisir sanguinaire. Car typiquement, chasser la tourterelle des bois n’a rien d’une quelconque mission écologique d’intérêt général, on est ici devant un pur divertissement pour les « amateurs de beaux coups de fusil », comme l’écrivait un journaliste du magazine Le Chasseur Français en juin 2019.

Ce qui fâche les chasseurs, visiblement, c’est que le ball-trap n’est plus open-bar et qu’ils sont dans l’obligation de déclarer leurs tueries via l’appli Chasse Adapt. Ce qui suppose donc qu’ils soient équipés d’un smartphone ou d’une tablette. Comme il n’y a pas un garde derrière chaque chasseur dans chaque bois de France, impossible de savoir si tous les « 1ers écolos » jouent le jeu, et si tous les cadavres d’oiseaux sont bien comptabilisés…

Alors que la tourterelle des bois figure sur la liste rouge des espèces menacées établie par les scientifiques de l’UICN (statut Vulnérable), Willy assure que « l’oiseau va mieux » et qu’il a bon espoir qu’il n’y ait à l’avenir plus de quota pour chasser cet oiseau. On attend de lire vos sources, Professeur Willy.

Début août 2020, l’ASPAS a invité les Français à donner un avis négatif sur la chasse des tourterelles des bois pour la saison 2020-21. Sur les quelque 17 000 commentaires déposés dans le cadre de la consultation publique, 75% ont clairement affiché leur opposition à cet arrêté. Hélas, le 27 août les protecteurs de la nature n’ont à peine eu le temps de savourer l’annonce de la suspension de la chasse à la glu que l’arrêté sur les tourterelles paraissait, dès le lendemain, autorisant un quota maximum de 17 460 oiseaux… Soit 540 de moins que 2019.

Malgré sa détermination à interdire la chasse à la glu (pour se plier à la règlementation européenne) Barbara Pompili n’est donc toujours pas la ministre en charge de l’Ecologie qui osera défier le monde de la chasse et son puissant lobby… Mais le peut-elle seulement, avec un président Macron qui cajole les chasseurs et s’entretient régulièrement avec Willy ?

* A écouter ici à partir de 39mn40 environ : https://www.facebook.com/watch/?v=274580020600869&extid=Wam8qO2mghcl1dt0

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]