La “BACC87” : un “Tinder de la mort” entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

La “BACC87” : un “Tinder de la mort” entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

Mis à jour le 8 août 2019

« Opération commando » contre un loup solitaire aux portes de Nîmes, « destruction » d’animaux considérés comme « nuisibles » partout en France pour les activités humaines, et maintenant une « BAC » spéciale contre les corvidés en Haute-VienneAutant de termes martiaux et d’allusions militaires qui paraissent bien extrémistes en 2019, alors que partout s’effondre la biodiversité et que l’urgence est au contraire de protéger ce qui peut encore l’être.

 

Oui, comme tout animal sauvage en quête de nourriture, les corvidés peuvent provoquer des dégâts dans certaines cultures agricoles. Mais les solutions pour s’en prémunir existent depuis des décennies : filets, épouvantails, tirs d’effarouchement automatiques… Et laisser passer quelques jours entre le labour et la plantation, comme expliqué ici.  Au lieu de ça, agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne préfèrent le massacre : le 23 mai 2019 a été signé une première convention de partenariat portant création de la BACC87 (Brigade d’Action Contre les Corvidés). Le principe ? Une sorte de « Tinder de la mort » pour faciliter la rencontre entre des agriculteurs et des chasseurs, unis autour de la même motivation (inutile*) : détruire des corvidés !

Capture d’écran du site bacc87.fr

Pour cela, un 06 et un 05 sont mis à disposition sur le site dédié  : 06 12 69 31 30 pour l’agriculteur, 05 87 50 41 71 pour le chasseur. Et pour les plus timides, il reste le formulaire de contact disponible ici. Que vous soyez corneille ou corbeau freux, n’hésitez pas à appeler ou à écrire pour diffuser l’amour des oiseaux autour de vous** !

* Des études montrent qu’il est tout à fait inutile de vouloir « réguler » ces oiseaux qui assument par ailleurs une fonction écologique importante en mangeant les charognes, les escargots et les souris, en raison du système social des espèces : au printemps, les couples reproducteurs occupent des territoires qui sont défendus contre les autres congénères. Ainsi, les corneilles noires ou corbeaux freux qui sont tués laissent un territoire vide qui sera vite occupé par d’autres individus…

** Cela va sans dire, quoique vous pensez de cette initiative, politesse et arguments constructifs sont fortement recommandés

Signez la pétition !

La jeune association Crow Life – Centre de Recherche et de Protection des Corvidés s’est emparée de cette affaire et appelle à stopper le corvicide à travers une pétition publiée sur MesOpinion

Signez

 

Dernières actualités

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]

09.02.2024

“GOUPIL” n°156, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce premier Goupil de l’année 2024, outre un gros dossier central consacré à la chasse et à ses nuisances, vous découvrirez nos dernières actions pour les loups, les ours, les blaireaux, les bouquetins du Bargy, les oiseaux menacés dans les Antilles et bien d’autres espèces encore… Avec, comme d’habitude, vos rubriques juridiques préférées (coin […]