La “BACC87” : un “Tinder de la mort” entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

La “BACC87” : un “Tinder de la mort” entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

Mis à jour le 8 août 2019

« Opération commando » contre un loup solitaire aux portes de Nîmes, « destruction » d’animaux considérés comme « nuisibles » partout en France pour les activités humaines, et maintenant une « BAC » spéciale contre les corvidés en Haute-VienneAutant de termes martiaux et d’allusions militaires qui paraissent bien extrémistes en 2019, alors que partout s’effondre la biodiversité et que l’urgence est au contraire de protéger ce qui peut encore l’être.

 

Oui, comme tout animal sauvage en quête de nourriture, les corvidés peuvent provoquer des dégâts dans certaines cultures agricoles. Mais les solutions pour s’en prémunir existent depuis des décennies : filets, épouvantails, tirs d’effarouchement automatiques… Et laisser passer quelques jours entre le labour et la plantation, comme expliqué ici.  Au lieu de ça, agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne préfèrent le massacre : le 23 mai 2019 a été signé une première convention de partenariat portant création de la BACC87 (Brigade d’Action Contre les Corvidés). Le principe ? Une sorte de « Tinder de la mort » pour faciliter la rencontre entre des agriculteurs et des chasseurs, unis autour de la même motivation (inutile*) : détruire des corvidés !

Capture d’écran du site bacc87.fr

Pour cela, un 06 et un 05 sont mis à disposition sur le site dédié  : 06 12 69 31 30 pour l’agriculteur, 05 87 50 41 71 pour le chasseur. Et pour les plus timides, il reste le formulaire de contact disponible ici. Que vous soyez corneille ou corbeau freux, n’hésitez pas à appeler ou à écrire pour diffuser l’amour des oiseaux autour de vous** !

* Des études montrent qu’il est tout à fait inutile de vouloir « réguler » ces oiseaux qui assument par ailleurs une fonction écologique importante en mangeant les charognes, les escargots et les souris, en raison du système social des espèces : au printemps, les couples reproducteurs occupent des territoires qui sont défendus contre les autres congénères. Ainsi, les corneilles noires ou corbeaux freux qui sont tués laissent un territoire vide qui sera vite occupé par d’autres individus…

** Cela va sans dire, quoique vous pensez de cette initiative, politesse et arguments constructifs sont fortement recommandés

Signez la pétition !

La jeune association Crow Life – Centre de Recherche et de Protection des Corvidés s’est emparée de cette affaire et appelle à stopper le corvicide à travers une pétition publiée sur MesOpinion

Signez

 

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]