La “BACC87” : un “Tinder de la mort” entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

La “BACC87” : un “Tinder de la mort” entre agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne

Mis à jour le 8 août 2019

« Opération commando » contre un loup solitaire aux portes de Nîmes, « destruction » d’animaux considérés comme « nuisibles » partout en France pour les activités humaines, et maintenant une « BAC » spéciale contre les corvidés en Haute-VienneAutant de termes martiaux et d’allusions militaires qui paraissent bien extrémistes en 2019, alors que partout s’effondre la biodiversité et que l’urgence est au contraire de protéger ce qui peut encore l’être.

 

Oui, comme tout animal sauvage en quête de nourriture, les corvidés peuvent provoquer des dégâts dans certaines cultures agricoles. Mais les solutions pour s’en prémunir existent depuis des décennies : filets, épouvantails, tirs d’effarouchement automatiques… Et laisser passer quelques jours entre le labour et la plantation, comme expliqué ici.  Au lieu de ça, agriculteurs et chasseurs de Haute-Vienne préfèrent le massacre : le 23 mai 2019 a été signé une première convention de partenariat portant création de la BACC87 (Brigade d’Action Contre les Corvidés). Le principe ? Une sorte de « Tinder de la mort » pour faciliter la rencontre entre des agriculteurs et des chasseurs, unis autour de la même motivation (inutile*) : détruire des corvidés !

Capture d’écran du site bacc87.fr

Pour cela, un 06 et un 05 sont mis à disposition sur le site dédié  : 06 12 69 31 30 pour l’agriculteur, 05 87 50 41 71 pour le chasseur. Et pour les plus timides, il reste le formulaire de contact disponible ici. Que vous soyez corneille ou corbeau freux, n’hésitez pas à appeler ou à écrire pour diffuser l’amour des oiseaux autour de vous** !

* Des études montrent qu’il est tout à fait inutile de vouloir « réguler » ces oiseaux qui assument par ailleurs une fonction écologique importante en mangeant les charognes, les escargots et les souris, en raison du système social des espèces : au printemps, les couples reproducteurs occupent des territoires qui sont défendus contre les autres congénères. Ainsi, les corneilles noires ou corbeaux freux qui sont tués laissent un territoire vide qui sera vite occupé par d’autres individus…

** Cela va sans dire, quoique vous pensez de cette initiative, politesse et arguments constructifs sont fortement recommandés

Signez la pétition !

La jeune association Crow Life – Centre de Recherche et de Protection des Corvidés s’est emparée de cette affaire et appelle à stopper le corvicide à travers une pétition publiée sur MesOpinion

Signez

 

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]