KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir nos actions !

Comment ça marche ?

En faisant le choix de KARMA comme moteur de recherche, l’utilisateur soutient gratuitement des associations qui œuvrent à la protection de la biodiversité et à la défense du bien-être animal. Comme sur n’importe quel autre moteur, chaque recherche affiche des liens sponsorisés. Mais contrairement aux moteurs classiques, KARMA utilise les revenus générés pour financer des associations qui luttent pour protéger le Vivant.

Quelles sont les associations sont soutenues par KARMA ?

Pour son lancement, KARMA a retenu 3 associations partenaires afin de concentrer son action et permettre un véritable effet de levier : L214, qui lutte contre la souffrance des animaux d’élevage ; Notre Affaire à Tous, engagée dans la lutte contre le dérèglement climatique ; et l’ASPAS, qu’on ne vous présente plus !

L’éthique de KARMA : non lucratif et non intrusif

KARMA, organisation éthique et à but non lucratif, se donne pour mission de protéger le Vivant en y consacrant l’intégralité de ses bénéfices. Consciente de l’impact du numérique sur l’environnement, KARMA a aussi souhaité adopter un modèle de sobriété écologique dès sa conception.

 

KARMA se veut également respectueux de la vie privée : les données des internautes ne sont pas revendues à des tiers, et aucun script n’est généré pour enregistrer les recherches ou suivre les utilisateurs dans leur navigation sur le web.

Pour commencer à utiliser KARMA, cliquez ici

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]