KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir nos actions !

Comment ça marche ?

En faisant le choix de KARMA comme moteur de recherche, l’utilisateur soutient gratuitement des associations qui œuvrent à la protection de la biodiversité et à la défense du bien-être animal. Comme sur n’importe quel autre moteur, chaque recherche affiche des liens sponsorisés. Mais contrairement aux moteurs classiques, KARMA utilise les revenus générés pour financer des associations qui luttent pour protéger le Vivant.

Quelles sont les associations sont soutenues par KARMA ?

Pour son lancement, KARMA a retenu 3 associations partenaires afin de concentrer son action et permettre un véritable effet de levier : L214, qui lutte contre la souffrance des animaux d’élevage ; Notre Affaire à Tous, engagée dans la lutte contre le dérèglement climatique ; et l’ASPAS, qu’on ne vous présente plus !

L’éthique de KARMA : non lucratif et non intrusif

KARMA, organisation éthique et à but non lucratif, se donne pour mission de protéger le Vivant en y consacrant l’intégralité de ses bénéfices. Consciente de l’impact du numérique sur l’environnement, KARMA a aussi souhaité adopter un modèle de sobriété écologique dès sa conception.

 

KARMA se veut également respectueux de la vie privée : les données des internautes ne sont pas revendues à des tiers, et aucun script n’est généré pour enregistrer les recherches ou suivre les utilisateurs dans leur navigation sur le web.

Pour commencer à utiliser KARMA, cliquez ici

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]