Exprimez-vous contre le massacre des bouquetins du Bargy !

Exprimez-vous contre le massacre des bouquetins du Bargy !

Le préfet soumet à la consultation publique un nouvel arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 15 bouquetins du Bargy dans la zone cœur du massif. Le projet d’arrêté, sa présentation et les divers documents relatifs à cette consultation sont disponibles >> ICI

Agissez pour faire stopper cette tuerie en envoyant votre avis avant le 7 novembre à :
ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr

Depuis des années, l’ASPAS se mobilise avec d’autres associations contre les abattages à répétition des bouquetins présents sur le massif du Bargy, dont la population est atteinte de brucellose, une zoonose transmissible aux cheptels domestiques que côtoient parfois les bouquetins dans les alpages. Depuis 2012, sur une population estimée à environ 700 individus, 482 bouquetins ont été éliminés, dont 134 par euthanasie après capture et 348 par abattage indiscriminé. Une proportion importante d’animaux sains a donc déjà été abattue.

Pour les plus pressés

Plusieurs points invitent à renoncer à ces abattages :

  • des alternatives préservant les animaux sains sont possibles et souhaitables,
  • le risque sanitaire est très limité (« quasi-nul » selon l’ANSES),
  • le bouquetin est une espèce protégée aux niveaux national et européen.

Pour les plus motivés

Comme l’indique un compte-rendu scientifique (télécharger le PDF) des experts de l’ANSES (agence de sécurité sanitaire), il est possible de remédier à cette situation en préservant les animaux sains. Pourtant, le préfet persiste à autoriser des abattages indiscriminés, c’est-à-dire sans que les animaux ne soient testés avant d’être tués, or cette méthode a montré son inefficacité, et pourrait même s’avérer contre-productive.

Aujourd’hui, l’ONCFS a confirmé la baisse très significative de la prévalence de l’infection brucellique sur le massif du Bargy : proche de zéro en zones périphériques, elle a chuté en trois ans de 70% à environ 20% au cœur du massif. Il est plus que temps d’arrêter les abattages et de se concentrer sur une méthode alliant capture, contrôle et marquage.

Le risque pour les élevages est considéré comme quasi nul. Il est temps d’accompagner les éleveurs et de mettre en place une réelle séparation entre la population de bouquetins et les cheptels domestiques car, si certains éleveurs s’attachent à mettre en place des parcages de qualité, il ne s’agit pas d’une règle générale.

Les associations s’opposent totalement à l’abattage de bouquetins non testés au préalable, où qu’ils se trouvent. Pour prendre connaissance de la position commune des associations de protection de la nature : VOIR ICI

Si vous habitez dans la région ou le département, pensez à le préciser. Et n’oubliez pas que les messages posés et sans injure seront les plus efficaces pour sauver ces animaux.

Merci de votre participation !

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]