Exprimez-vous contre le massacre des bouquetins du Bargy !

Exprimez-vous contre le massacre des bouquetins du Bargy !

Le préfet soumet à la consultation publique un nouvel arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 15 bouquetins du Bargy dans la zone cœur du massif. Le projet d’arrêté, sa présentation et les divers documents relatifs à cette consultation sont disponibles >> ICI

Agissez pour faire stopper cette tuerie en envoyant votre avis avant le 7 novembre à :
ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr

Depuis des années, l’ASPAS se mobilise avec d’autres associations contre les abattages à répétition des bouquetins présents sur le massif du Bargy, dont la population est atteinte de brucellose, une zoonose transmissible aux cheptels domestiques que côtoient parfois les bouquetins dans les alpages. Depuis 2012, sur une population estimée à environ 700 individus, 482 bouquetins ont été éliminés, dont 134 par euthanasie après capture et 348 par abattage indiscriminé. Une proportion importante d’animaux sains a donc déjà été abattue.

Pour les plus pressés

Plusieurs points invitent à renoncer à ces abattages :

  • des alternatives préservant les animaux sains sont possibles et souhaitables,
  • le risque sanitaire est très limité (« quasi-nul » selon l’ANSES),
  • le bouquetin est une espèce protégée aux niveaux national et européen.

Pour les plus motivés

Comme l’indique un compte-rendu scientifique (télécharger le PDF) des experts de l’ANSES (agence de sécurité sanitaire), il est possible de remédier à cette situation en préservant les animaux sains. Pourtant, le préfet persiste à autoriser des abattages indiscriminés, c’est-à-dire sans que les animaux ne soient testés avant d’être tués, or cette méthode a montré son inefficacité, et pourrait même s’avérer contre-productive.

Aujourd’hui, l’ONCFS a confirmé la baisse très significative de la prévalence de l’infection brucellique sur le massif du Bargy : proche de zéro en zones périphériques, elle a chuté en trois ans de 70% à environ 20% au cœur du massif. Il est plus que temps d’arrêter les abattages et de se concentrer sur une méthode alliant capture, contrôle et marquage.

Le risque pour les élevages est considéré comme quasi nul. Il est temps d’accompagner les éleveurs et de mettre en place une réelle séparation entre la population de bouquetins et les cheptels domestiques car, si certains éleveurs s’attachent à mettre en place des parcages de qualité, il ne s’agit pas d’une règle générale.

Les associations s’opposent totalement à l’abattage de bouquetins non testés au préalable, où qu’ils se trouvent. Pour prendre connaissance de la position commune des associations de protection de la nature : VOIR ICI

Si vous habitez dans la région ou le département, pensez à le préciser. Et n’oubliez pas que les messages posés et sans injure seront les plus efficaces pour sauver ces animaux.

Merci de votre participation !

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]